Parties Chapitres Paragraphes /
Sous-chapitres
1e
RECOSMISER 
 I Le renversement 
 du poème
 1 Dans les bois de la Touraine
     2 Dans la forêt hercynienne
     3 Chez les gens au visage
 plat
     4 Au lycée du Stagirite,
 et ce qu'il s'ensuivit

 

L'aisance avec laquelle l'auteur structure son ouvrage en trois parties, dix chapitres et 45 paragraphes/sous-chapitres l'autorise au tridimensionnel, au delà du tiers exclu, un concept que je ne maîtrise pas encore. Il voudra d'ailleurs y insister au paragraphe 33, en nous présentant La troisième des deux vérités.

À chaque page du livre, il souhaite que nous sachions toujours nous situer dans chacune des trois dimensions de son exposé de la mésologie. C'est davantage qu'une mise en perspective, c'est de l'ordre de la mise en abyme:

36  J'aime assez qu'en une œuvre d'art, on retrouve ainsi transposé, à l'échelle des personnages, le sujet même de cette œuvre (…) Ainsi, dans tels tableaux de Memling ou de Quentin Metsys, un petit miroir convexe sombre reflète, à son tour, l'intérieur de la pièce où se joue la scène peinte (…) ce qui dirait mieux ce que j'ai voulu dans mes Cahiers, dans mon Narcisse, et dans la Tentative, c'est la comparaison avec ce procédé du blason qui consiste, dans le premier, à en mettre un second «  en abyme  ». Gide, Journal 1889-1939, Pl., p. 41 (1893).

(1950, Cl. E. Magny; d'après la compar. proposée par A. Gide, cit. ci-dessus). , . Mise en abyme; composition, structure, construction… en abyme (ou, , en abîme): procédé ou structure par lesquels, dans une œuvre, un élément renvoie à la totalité, par sa nature (tableau dans le tableau, récit dans le récit…) notamment lorsque ce renvoi est multiplié indéfiniment ou qu'il inclut fictivement l'œuvre elle-même. Syn. : composition, structure en miroir, spéculaire. (Le Grand Robert)


Dans ce premier chapitre de dix, il sera question de renverser l'ordre des mots dans le poème japonais. La grammaire a une portée sur la manière dont le locuteur non seulement envisage la langue (lui donne un vis-age, une vis-ibilité) mais aussi & surtout la manière dont il envisage le monde. L'auteur jette/est un pont entre deux mondes, il se trajecte entre les deux et il nous en fait profiter. C'est de ces divers points de vue que la mésologie nous interpelle.

La recosmisation passe en premier lieu par le renversement du poème en quatre lieux: les bois de Touraine (ceux de Descartes-le-dualiste), la forêt hercynienne (la Forêt noire, mentionnée par César dans La guerre des Gaules, PT 18), chez les gens au visage plat (le Japon) et au lycée du Stagirite (Aristote).


Statistiques

Membres
17
Articles
2988
Compteur de clics
2281734

Recherche