Cette terminologie mésologique est régulièrement mise à jour hors ligne dans un fichier réalisé avec le programme Calc, de la suite Libreoffice. Elle est plus complète que la version statique qui figurait depuis un certain temps sur Nulle part. Le processus de « dynamisation » va prendre un certain temps car je n'ai jusqu'à présent trouvé qu'une seule manière de transférer le contenu de ce fichier en ligne: la copie de cellule à cellule. J'en ai eu 236 à traiter et à étoffer parfois. Le processus est désormais complet quant au transfert des termes. Des liens pourront encore s'ajouter. Ils permettront d'approfondir les concepts définis.

Ce lexique dynamisé intègre des liens dynamiques (autant profiter des hyperliens que permet l'Internet) vers les nombreuses sources mésologiques disponibles sur le ouaibe. Ils figureront dans la colonne intitulée SOURCES. Le terme chôra montre déjà la richesse que ce dynamisme neuf va permettre au lexique.

La mésologie prend plaisir à la néologie, dirait-on. Cela semble être une caractéristique commune à toutes les philosophies marquantes... A. Berque semble conscient de notre extrême difficulté puisqu'il dissémine tout au long de son oeuvre des définitions qui clarifient les concepts qu'il emploie et ceux qu'il crée, à la différence de Heidegger qui ne s'en souciait pas. Il n'a pas (encore ?) rassemblé en un seul lieu sa néologie foisonnante. Ci-après un essai de synthèse, adossée à mes nombreuses incompréhensions désespérées à mesure que je pénétrais plus profondément dans ces contrées médiales... La néologie officielle a sa base de données sur Internet: elle s'appelle Franceterme.

J'ai aussi constaté que notre auteur est souvent plus clair dans des articles scientifiques que dans ses ouvrages brochés, notamment les plus anciens, comme si son souci de dépasser un cercle restreint d'afficoniados inconditionnels (!) faisait poindre une veine vulgarisatrice à sa plume. Elle semble aussi aller parfois dans le sens de l'allègement, à mesure qu'elle écrit davantage sur ce système philosophique novateur. Plus un oeuvrage est récent, plus il a de « chance » d'être davantage accessible.

 

TERME                      DÉFINITION                                                                                  SOURCES
ABTENTION Le vide PT 164
ACOSMIE Évoque l'anomie durkheimienne, càd l'effacement des valeurs et les désordres qui s'ensuivent, L'anomie est sociale, L'acosmie concerne le social et le naturel, Il s'agit de l'embrayage des valeurs humaines aux faits de la nature… Sans monde. Voir aussi cosmicité. PT 67 §16
ACTUALISER Actualiser, c'est porter à la réalité.  
ADÉQUATION RÉCIPROQUE Pour Uexküll, il y a Adéquation réciproque entre l'animal et son milieu. Cela résulte de l'évolution, Pour Watsuji, il y a Adéquation réciproque entre l'homme et l'histoire, Cela résulte de l'histoire. LA TRAJECTION porte sur l’adjectif RÉCIPROQUE dans le syntagme adéquation réciproque. AB Corse Renaturer la culture, reculturer la nature.
AFFORDANCE Mot employé par Gibson, traduit par A. Berque par PRISE; v. ce mot.  
AIRE Espace bidimensionnel défini. S&A 165
AMPLIATION Extension et reproduction; voir chorésie. S&A 165
 ANÂTMAN Mot sanskrit, dans le bouddhisme, on-existence d'une âme.  
 APORIE ÉTYM.  Av. 1789; apore, 1704; lat. ecclés. aporia, mot grec, de a- priv. (→ 2. a-),
et poros « chemin ». ◆  Log.  Difficulté d'ordre rationnel paraissant sans issue,
contradiction insoluble. ➙ Paradoxe (logique).
NOTE jm: j’aime beaucoup qu’aporie signifie, ce que mon anhellénisme découvre,
« sans chemin ». L’auteur lui-même attirera notre attention sur un poème d’A. Machado
« Toi qui chemines, il n’y a pas de chemin. » 206 
 LE GRAND ROBERT ÉLECTRO-NIQUE, LGRE
 ASSOMPTION [asɔ̃psjɔ̃] n. f.  ÉTYM. 1680; asumption, fin XIIIe-début XIVe, asumpciun, 1119; du lat. assumptio
«  action de prendre, d'ajouter, d'assumer  ».
1  Relig. cathol. Enlèvement miraculeux de la Sainte Vierge au ciel par les anges.
Dormition et assomption de la Sainte Vierge.
L'ascension du Christ et l'assomption de la Vierge.  
2  Didact. Action d'assumer, de prendre en charge, à son compte.
L'assomption d'un risque. L'assomption de la souffrance.
«  L'assomption d'un peu de réel  » (Barthes, Fragments d'un discours amoureux).
◆ Philos. Acceptation de ce que l'on est, de ce que l'on désire (dans l'existentialisme).  
3  Log.  a  (1576; lat. assumptio).
Seconde proposition d'un syllogisme. ➙ Mineure.
Cette assomption est fausse.  
b  (Anglic.). Action de prendre comme hypothèse.
L'assomption d'une proposition.
— La proposition assumée. ➙ Hypothèse.
 LGRE
 ASSOMPTION  Exemple: Le pétrole S (= la terre) existe en tant que carburant P. En retour, l’assomption se substantialise en transformations matérielles de la terre en routes, en réchauffementclimatique, Cette trajection-là ne vaut que dans notre monde, pas dans celui de la vache ou d’un Français du XVIIIe siècle. hypothèse: Le sens des mots nait historiquement de ce processus trajectif qui est le moteur de l’évolution.  
 BIOSÉMIOTIQUE  UEXKÜLL l'a définie. Selon la biosémiotique, « la transmission des sens est co-extensive à la vie ».  PT 150
 BOND MYSTIQUE  Le bouddhisme ne me dit rien comme religion: il ne me raconte rien, il ne m'attire pas parce qu'il doit y avoir des absolus (le vide, les vérités suprêmes): « Toutes les religions doivent absolument effectuer ce bond mystique vers l'absolu qu'il soit substance ou insubstance, être, vide, néant etc.; mais en tout cas AU DELA DU PROFANE. »  PT 165
 CACOMORPHIE  Mauvais + forme (sur cacophonie)  PT 73 n 91
 CALAGE TRAJECTIF  Le calage trajectif est analogue à
[l’apparition d’une nouvelle substance,
d’une nouvelle forme de vie] car
[l’ajout] de S en tant que P (soit S / P)
se trouve indéfiniment replacé en position de sujet S’
par rapport aux prédicats ultérieurs.
 reform jm àpd Corse renaturer culture reculturer nature
 CHAÎNE TRAJECTIVE  « L’évolution comme l’histoire sont
– mais à des échelles différentes –
un même processus spatio-temporel
que je nomme chaîne trajective. » AB
 
 CHÔRA  = « milieu spatial » interprété comme
«  le milieu où se reproduit le devenir. » Pour Platon
(Le Timée = le milieu), la chôra primitive est un
« milieu amorphe qui reçoit tous les corps.
(Il) occulte ainsi…. La dimension originaire de la contrée
qui était perceptible au premier matin de la pensée. »
Pour A. Berque toutefois, la chôra n’est pas
« si décisivement que cela distincte
de la contrée ‘matinale’ des présocratiques;
car elle est trop étroitement liée aux choses. » idem
 VOIR sur le site hors-sol.net
les 3 articles
qu'AB lui
consacre en 2016.
 CHORÉSIE  Dimension du pareil et de la référence; décomposion de la réalité topique et recomposition de ses éléments dans des systèmes de significattion permettant de communiquer, càd de représenter partiellement la réalité ailleurs qu'en son lieu de présence; appareillage du topique à l'ailleurs, en systèmes de référence, donc de dommunication; extension d'un tel système dans un espace abstrait ou dans une étendue concrète.  
 CHORÉSIE  relatif à la chorésie ou aux aires.  
 CHORÉTIQUE  Rapport des aires entre elles.  
 CHOROLOGIE  « Le sujet s'attend à ce que son milieu soit tel qu'il est, tandis que le milieu n'est tel qu'en fonction de cette attente. » « La négation de la coattente doit être le vide. » Rien à voir avec le professeur Choron donc.  
 COATTENTE  Croître avec, ensemble, c'est ce que font les choses quand on les laisse se faire les unes avec les autres dans le champ de notre existence. Il y a du lien (cum) et du devenir (crescere). Il est synonyme de concrétude mais le terme préféré est concrescence. Elle incarne la trajectivité entre l'existant (genesis) et son milieu (chora). Contraire de discrétisation. « A et B vont ensemble. »  PT 179 PT 164
 COATTENTIVITÉ  Le fait de s'attendre réciproquement. Logos et Lemme
 CONCRESCENCE  L’apparaître au monde / Croître avec, ensemble, C'est ce que font les choses quand on les laisse se faire les unes avec les autres dans le champ de notre existence. Il y a du lien (cum) et du devenir (crescere). Il est synonyme de concrétude mais le terme préféré est concrescence. Elle incarne la trajectivité entre l'existant (genesis) et son milieu (chora). Contraire de discrétisation. « A & B vont ensemble. »  PT 121 PT 162
 CONTINGENCE  La contingence se situe entre le hasard et la nécessité. Pour la contingence, « Les choses pourraient toujours être autrement qu’elles ne sont, mais elles sont concrètement ce qu’elles sont en fonction d’une certaine histoire &d’un certain milieu, qui ont du sens pour & par un certain interprète » qui est un sujet individuel ou collectif. Pour définir le lien entre langue et pensée, pas de causalité mais de la contingence. Le terme provient se co-toucher (cum tangere).  PT 207 & PT §32 150
 CONTRADICTION, (principe de)  Principe correspondant à la deuxième ligne du tétralemme, voir ce terme.  Chôra, 2016 sur hors-sol.net, 3e partie note 5.
 CONTRÉITÉ  Équivalent de MÉDIANCE, synonyme, voir ce mot. Bien que ces deux termes soient des néologismes, la signification portée par celui-ci semble plus immédiatement accessible que médiance.  Chôra, 2016 sur le site hors-sol.net
 COSMICISER  « Relier notre existence et nos valeurs à l’univers, en commençant par la Terre, dans le fil de la nature, laquelle, du physique au vivant, et du vivant à l’humain, est allée vers toujours plus de complexité, toujours plus de contingence, toujours plus de liberté. »  VALEURS HUMAINES ET COSMICITÉ
 COSMICITÉ  L'opposé d'acosmie (voir ce terme); « les milieux humains, donc l’écoumène, sont chargés de ces valeurs, tout en restant fondés dans la nature. C’est en cela même qu’ils sont empreints de cosmicité, c’est-à-dire d’un sens cosmique…» « C’est en ce sens qu’il s’agit bien de cosmicité; c’est-à-dire, contrairement à l’acosmie métabasiste, de relier notre existence et nos valeurs à l’univers, en commençant par la Terre; et cela non pas du point de vue réductionniste qui renverse le cours de la nature, soumettant l’humain aux écosystèmes, mais au contraire dans le fil de la nature, laquelle, du physique au vivant, et du vivant à l’humain, est allée vers toujours plus de complexité, toujours plus de contingence, toujours plus de liberté. Toutefois, contrairement encore à l’acosmie métabasiste, la liberté en ce sens ne signifie pas l’arbitraire; elle implique à l’inverse, en raison directe, notre responsabilité dans les termes fondamentaux de l’axiologique humaine:
le Bien, le Beau, le Vrai. »
VALEURS HUMAINES ET COSMICITÉ
 COSMOLOGIE  Un dire interprétatif à propos de la réalité du monde qui entoure toute société humaine. Les cosmologies seraient de simples dires, tous différents et tous au fond équivalents. Une cosmologie met en rapport (logos) le monde (kosmos) et notre propre existence. C'est une onto-cosmo-logie. La COSMOLOGIE CONTEMPORAINE est une astro-physique où l'univers est en principe pur objet. Toute cosmologie - met en correspondance un microcosme (le corps humain) et un macrocosme (le monde), & incarne le mouvement de trajection d'ek-sister vers (du corps propre vers le monde) et d'ek-sister hors (du monde vers le corps propre).  recomposé PT 76 §18 PT 77
 COSUSCITATION  - Une transformation réciproque « dans une relation bijective que la mésologie nomme trajection. » Voir trajection.
- L'effet mutuel que les choses exercent les unes sur les autres, y compris par rétroaction. « A et B se font mutuellement exister. »
 PT 135 162 163
 DA(I)  En japonais, la question.  S&A 165
 DÉCOSMISATION  Privation du monde, une perte de cosmicité.  PT 48
 DÉCOSMISER  Absolutiser l’objet (S sans P).  PT 72 PT 184
 DÉCOUVRANCE « Le milieu (fûdo) est ainsi pour l’existence humaine le moment17 qui l’objective elle-même, mais en cela justement, c’est derechef lui-même que l’humain entend18. Cela, on devrait l’appeler la découvrance de soi (jiko hakkensei) au sein du milieu. »  § 35
Exemple d'usage watsujien: « La découvrance de soi au sein de son propre milieu. »
 Watsuji § 35; l'article, son contexte et ses notes in revue Vertigo, 2010.
 DESERTUM  Détaché, désert, de serere, sertum: tresser, attacher.  AB 2005
 DISCRÉTISATION  Le contraire, l'opposé de CONCRESCENCE: triomphe des objets individuels du topos et du principe d'identité et du dualisme S/O. S sans P.  PT 39 PT 121 p 9
 DISCRÉTISER  décomposer analytiquement  PT 151
 DUALISME  L’essence du dualisme institue l’objet en loi, L’essence du dualisme absolutise l’objet. La personne est mise hors monde, hors jeu. La personne est refoulée dans son TOM (topos ontologique moderne). Étude du milieu réduite à ses aspects physiques.  AB 2005 P 9
 ÉCOLOGIE  Étendue fréquentée ordinairement par l'homme, L'ensemble des milieux humains;  S&A 165
 ÉCOUMÈNE - L'ÉCOUMÈNE PRÉSUPPOSE LA BIOSPHÈRE QUI PRÉSUPPOSE LA PLANÈTE; LA MÉDIANCE EST LE SENS DU MILIEU, la relation humaine à l’étendue terrestre.
- « L’écoumène, c’est le lieu de notre être », là où nous sommes.
 AWatsuji § 35; l'article, son contexte et ses notes in revue Vertigo, 2010.
 ÉCOUMÈNE  Il y a « imprégnation réciproque du lieu et de ce qui s’y trouve. »  Ce lieu (topos) « est indissociable de la constitution » du corps qui y est situé, c-à-d aussi de son mouvement. » 23  ECOU 20
 ÉGOÏTÉ  Ce moi qui peut dire je.  PT 18 19
 EKTASIS  En grec, extase = existere = exister.  
 EMPREINTE MÉSOLOGIQUE  Deuxième terme (social ou écologique) de la relation (dite mésologique) dont le premier terme est le sujet.  S&A165
 EN-TANT-QUE  Dans l'expression r = S / P, l'en-tant-que se loge dans la barre oblique. (à suivre) Voir RÉALITÉ.  
 ENVIRONNEMENT  État actuel d'un milieu; réalisation à la fois déterminée & contingente des virtualités d'une matrice mésologique; comprend des empreintes paysagères, etc.; matrice virtuelle.  
 ÉRÊME  Étendue non fréquentée habituellement par l'homme.  S&A165
 ERÊMOS  En grec, le désert d'où ermite.  PT 39
 ESPACE  Ce que définit le rapport des choses (concrètes ou non) entre elles; pôle virtuel de la chorésie.  
 ESPÈCE  Chaque espèce est la mieux adaptée à son propre milieu. « Pour la mésologie, l'espèce, ou la société, est le moyen terme concrètement nécessaire entre l'universel (la vie, ou l'humanité) et le singulier (le vivant individuel ou l'individu humain). »  MESO 53 PT 161 N 290
 ÉTENDUE  Actualisation d'un espace à la surface de la terre.  
 EXPÉRIENCE  Réduction topique du sens aux faits et aux choses.  S&A165
 FENG SHUI  A. Berque recommande la lecture de Fengshui, l'art d'habiter la terre par Frédéric OBRINGER, publié par les éditions P. Picquier, dans lequel le feng shui est « dépouillé de ses clowneries médiatiques ». Le terme se traduit littéralement par vent - eau.  S&A165
 FÉTICHISATION  Une phase de la trajection, celle de l'hypostase de P en S et s'en tient là par arrêt sur objet.  PT 79 80
 FORCLORE  (vieux ou didactique) exclure, rejeter.  LGROB
 FÛDO  En japonais, le milieu humain; titre du livre de WATSUJI Tetsurô.  PT 61
 GENS  Les gens en japonais: ukiyo.  
 GÉOCOSME  Le géocosme est « l'ensemble des mondes propres à chacune des espèces qui vivent sur Terre ». Il existe donc une « socialité interspécifique ».  
 GÉOGRAPHIE    FEFMAO 37 n22
 GO  En japonais, le mot.  S&A165
 HABITER  Développer en compréhension la dimension topique du milieu.  PT 48
 HARAKARA  Ceux de la même matrice en japonais.  S&A165
 HYPOSTASE  Stasis = action de se tenir; substances distinctes; la trinité chrétienne = hypostase divine; c'est la substantialisation = se tenir dessous; apparition de nouvelles formes de vie. L'hypostase est la substantialisation  PT 20 13x
 HYPOSTASIER  Considérer (un concept, une idée) comme une substance; prendre pour un fait, une réalité. Hypostasier un mythe.  PT 61 MESO 65 LGROB
 I  Interprète; l’interprète, c'est le vivant. Pas uniquement l'humain: les animaux et les plantes sont aussi des êtres vivants.  PT 181
 IDENTITÉ (principe d')  correspond à la première ligne du tétralemme, voir ce terme.  Chôra, 2016 sur hors-sol.net, 3e partie note 5.
 IDIOSYNCRASIE  Homologue de la médiance à l'échelle de l'individu.  
 INFORMATION  La matière première sur laquelle se construit la signification.
La signification élabore l'information. La signification ne se substitue pas à l'information. « L'ordinateur enregistre tout mais ne comprend rien. » La signification métabolise l'information. La signification se nourrit de l'information elle-même créativement. La signification a besoin de l'information comme matière première.
 S&A165           PT 184-5
 INTELLIGENCE ARTIFICIELLE  L'intelligence artificielle est fondée sur l'information.  PT 180
 INTELLIGENCE NATURELLE  L'intelligence naturelle est fondée sur la signification.  PT 180
 JIKAKU  Éveil au soi chez Nishida; renvoie au prédicat, non au sujet.  PT 40 PT 44
 KAKÊ  En grec, mauvais.  PT 40 PT 44
 KAN  En japonais, le regard.  
 KOSMOS  Platon, dans le Timée, l'ordre général du monde. Il équivaut à mundus en latin.  PT 48
 LEMMIQUE DU C'EST-À-DIRE  ON PASSE du 3e lemme au 4e lemme par la LEMMIQUE DU C'EST-À-DIRE « dans une immédiateté à la fois temporelle & spatiale qui relève de l'intuition, non de la dialectique." v. tétralemme.  PT 38
 LEMMIQUE DU C'EST-À-DIRE  Entre deux termes, A & B SOKU / c'est-à-dire exprime un rapport dans lequel A est/n'est pas B. C'est bien le 4e lemme, le syllemme où l'on prend à la fois A & NON-A.  PT 159
 LIEU  Pôle virtuel de la topicité.  PT 159
 MAHAYNA  Bouddhisme du grand véhicule.  S&A165
 MATRICE MÉSOLOGIQUE  État virtuel d'un milieu; ensemble de déterminations virtuelles dont l'actualisation en empreintes mésologiques est contingente (soumise à la médiance & à l'historicité); comprend les matrices paysagères, etc.; empreinte virtuelle.  PT 44
 MÉDIAL  Propre à un certain milieu; corps médial = milieu.  S&A165
 MÉDIANCE  C'est ce couple dynamique formé par l'individu et son milieu. Et c'est ce couple qui est la réalité de l'humain dans sa plénitude existentielle; le terme vient du latin medietas, moitié. Le corps animal et le corps médial ne peuvent exister qu'avec l'autre et l'un corrélatif de l'autre. La médiance est l'appariement d'un être (individuel, humain, un moment; mais aussi collectif, vivant) et de son milieu; LA MÉDIANCE EST LE SENS DU MILIEU. Dimension ou caractère attributif des milieux; sens d'un milieu.  PT 64
MÉDIANCE  Médiance (venant de medietas moitié) a été créé en japonais par Watsuji (fudosei) pour dire cette adéquation réciproque. Les deux moitiés de l’être humain sont l’individu et son milieu. Il définit la médiance comme le moment structurel de l’existence humaine. Ce moment est dynamique comme le moment de deux forces. [en mécanique] Un équivalent, peut-être plus compréhensible, est contréité.  Chôra, 2016 sur hors-sol.net, 3e partie note 5.
 MÉSOLOGIE  Partie de la biologie qui traite des milieux humains. La mésologie établit une relation causale entre le milieu (essentiellement physique) et les comportements humains. La mésologie considère que la réalité de tout milieu résulte d'une chaine trajective*. Théorie des milieux; synonyme de géographie.  PT 93 MESO 33 PT 174 S&A165,
 MÉSOLOGIQUE  Relatif au milieu ou à la chorésie.  MESO 50 & 65 PT 185 S&A166
 MÉSOLOGIQUE  n.m. Langue d'usage restreint faite de néologismes inspirés par la mésologie. Exemple: En mésologique, cela donne...  jm
 MÉSOLOGISATION*  Transformation d'une phrase en forme compatible avec l'approche philosophique du réel que propose la mésologie; parfois, mise du réel en équation logique. (hmm...)  néol. JM
 MÉSOLOGISER*   Transformer une phrase du passé en forme compatible avec l'approche philosophique du réel que propose la mésologie. Parfois, mettre le réel en équation logique. Dérivé: mésologisation: transformation d'une phrase en forme compatible avec l'approche philosophique du réel que propose la mésologie; parfois, mise du réel en équation logique. (hmm...)  néol. JM
 MÉTAPHORE  Une MÉTAPHORE: « c’est porter (pehrein) plus loin (meta) le sens d’un mot. » métaphore ÉTYM. 1265; lat. d'orig. grecque metaphora, proprement « transport », d'où « transposition ».  S&A166
 MILIEU  Le milieu se construit dans sa relation avec le sujet. / Relation d'une société à l'espace & à la nature; combinaison trajective de lieux et d'étendues; est proprement trajectif, càd à la fois naturel et culturel, collectif et individuel, subjectif et objectif, physique & phénoménal,matériel & idéel; chorétique & topique, Synonyme de relation mésologique. Pour la mésologie, « tout milieu est à la pointe dela chaîne trajective dont procède conjointement l’être dont il est le milieu ». C’est pourquoi il lui est « superlativement adéquat ».  PT 211 lgrob
 MILIEU HUMAIN  Le sujet se construit lui-même dans sa relation avec le milieu. Il y a adéquation mutuelle entre eux. « Dans un milieu humain, tout ce qui nous entoure relève nécessairement, et simultanément, d'une triple dimension écologique, technique et symbolique. »  « La mondanité (P) de tout milieu (S/P) n'en supprime jamais le référent. »  PT 180 S&A165 166 + Corse
 MODERNITÉ  En japonais, sekaisei. Mésologiquement, la modernité prive le sujet de monde, alors que TOTÉMISME, ANIMISME & ANALOGISME intègrent le sujet à un monde et réciproquement. La modernité se caractérise par une décosmisation, càd une perte de cosmicité.  LE PRINCIPE DE ZONG BING, 2001; PT 160  PT 184
 MONDANITÉ  (à suivre). « La mondanité (P) de tout milieu (S/P) n'en supprime jamais le référent. » « le déploiement de la mondanité humaine (la Weltlichkeit selon Heidegger); laquelle, distincte mais enracinée qu’elle est dans la biosphère, a établi l’écoumène, la véritable demeure de l’être humain. »  PT 180 & Qu’est-ce qu’habiter la Terre à l’anthropocène ?
 MONDE  Le monde, en japonais: seken. En termes de TIQUITÉ, le monde de la tique n’est pas pauvre. En termes humains toutefois, il est vrai que le milieu de la tique [le monde de la tique] est moins riche, moins évolué que celui d’Uexküll. Voilà qui nous replace devant la question de l’absolu et du relatif, conclut AB.  PT 54 + Corse
 MORPHOSE  La morphose est une prise de forme qui est une prise d'être qui s'effectue à
- n'importe quelle échelle de l'être: de la cellule à la communauté biotique tout entière,
- quelque échelle de temps que ce soit: de l'évolution des espèces à l'histoire humaine.
La morphose est une chaîne trajective où intervient nécessairement la subjectité de l'être en question.
 
 MUGA  En japonais, non-moi  FEFMAO
 MUNDUS  KOSMOS en grec,
le monde, l'ornement, la mise en ordre.
 
 MUNDUS  Ce qui, dans le monde, n'a de sens ni par ni pour l'homme, mais a un sens dans l'homme & autour de l'homme; référentiel (domaine de sens) irréductible à la culture, sinon par trajection; sujet qui subsume tous les autres sujets (y compris donc la culture).  PT 44
 NÉANT  Chez Nishida = l'autre nom du vide bouddhique.  PT 39
 NINGEN En japonais: entrelien humain; être humain; deux sinogrammes HITO part individuelle et AIDA part relationnelle.  S&A 166
 OBJECTAL  Institué en objet (S) par l'abstraction càd objectifié. L'univers objectal est abstrait de l'existence du sujet.  PT 43
 OBJECTIVE  La réalité concrète (s/p) est objectivée, non pas objectifiée.  PT 91
 OBJET  Ce que le sujet réfère à soi, directment ou indirectement.  PT 45
 OOYAKE En japonais, public (voir privé)  PT 45
 P  Prédicat. « Le propre de mondes (Prédicat) c'est d'être mutuellement incommunicables. Le propre de mondes (P) c'est de se forclore l'un l'autre. »  S&A 166
 PAYSAGE  On ne peut parler de paysage que si, par ordre discrimination décroissante, il existe: 1. une réflexion explicite sur le paysage en tant que tel; 2. un ou plusieurs mots pour dire paysage; 3. une représentation picturale du paysage; 4. des jardins d’agrément; 5. une littérature (écrite ou orale) chantant l’aménité de l’environnement.  PT 51
 PAYSAGE  Mode sensible de la relation d'un sujet individuel ou collectif à l'espace & à la nature; implique particulièrement la vue et les échelles moyennes.  PT 229 PT 185
 PAYSEMENT  Action de payser.  AB 2005
 PAYSER  Développer en extension la dimension chorétique du milieu. Voir chôra  
 PESSIMAL  « Is a word my housemate (Ludwell Sibley) and I concocted around 1963 at Stanford; it is the opposite of optimal. » Edward Tufte  
 POÉTIQUE  POÏÊSIS a le sens en grec de « création, fabrication, conception ».  
 POMC  paradigme occidental moderne classique.  
 PRÉDICAT  v. P  
 PRISE  Typologie des prises: A. Berque emploie quatre mots pour désigner les quatre types de prises. Ce sont  RESSOURCES CONTRAINTES RISQUES AGRÉMENTS. Figurent dans le Règlement Urbanistique & Environnemental (Région wallonne): ATOUTS FAIBLESSES OPPORTUNITÉS MENACES. Ils ne sont point d’exacts synonymes, mais établir un paralléisme (RUE/MÉSO) me semble se défendre: ATOUTS = RESSOURCES / FAIBLESSES = CONTRAINTES / MENACES = RISQUES / OPPORTUNITÉS = AGRÉMENTS. A. Berque traduit l'affordance gibsonnienne par prise.  
 PRIVÉ  En japonais, watakushi.  S&A166
 PUBLIC  En japonais, ooyaké.  
 RANGAKU  En japonais, études hollandaises.  
 RÉALITÉ  r = S/P se lit: la réalité, c’est le sujet en tant que prédicat. Tout sujet-Moi, individuel ou collectif, humain ou non-humain, a son monde propre.  LE en tant que = la trajection. C’est à la fois l’assomption de S > P et l’hypostase de S < P.  Corse
 RELATION MÉSOLOGIQUE  Synonyme de milieu.  
 RELIGION  Le bouddhisme ne me dit rien comme religion: il ne me raconte rien, il ne m'attire pas parce qu'il doit y avoir des absolus (le vide, les vérités suprêmes): « Toutes les religions doivent absolument effectuer ce bond mystique vers l'absolu qu'il soit substance ou insubstance, être, vide, néant etc.; mais en tout cas AU DELÀ DU PROFANE. »  PT 178
 RENGA En japonais: poème en chaîne, genre poétique qui s'est épanoui au XIV-Xve et d'où est issu le haiku. Plusieurs personnes, jusqu'à plusieurs dizaines, poursuivent les uns après les autres les vers composés par les personnes précédentes. La succession se fait (sans ce heurt absurde de points de vue sans rapport des petits papiers surréalistes), sans cacher une partie de ce qui précède. La succession se fait dans l'enchaînement (ren) des subjectités successives. Japanese linked poetry.  
 SATORI  En japonais, illumination.  PT 45
 SCHÈME  Figure chorétique relativement stable, matrice de perception.  AB 2005
 SEKEN  En japonais, le monde.  PT 54
 SENS  Le mot SENS est à cheval sur la ligne de partage des eaux entre l'objectif et le subjectif. Le sens ne se réduit pas à une quantité d'information.
« Le propre de mondes (Prédicat) c'est d'être mutuellement incommunicables. Le propre de mondes (P) c'est de se forclore l'un l'autre. » Le sens ne se réduit pas à une quantité d'information. / Appareillage du pareil au non pareil; combinaison trajective de significations subjectives et de tendances objectives; trajet réversible de la signification à l'expérience. V. médiance.
 PT 174 PT 185
 SENS  Pour la mésologie, « chaque espèce donne à son environnement un certain sens, qui en fait son propre milieu, et en fonction de environnement quoi, trajectivement, elle évolue ou non? » Quand il meurt, un « organisme n’a plus de milieu, il retourne à l’environnement. Il devient sans monde, comme les pierres, ce dont d’autres organismes profitent à leur tour. »  PT 165
 SENS  L’évolution et l’histoire, ont-elles ou non un sens? Si OUI, par rapport à quoi ? Si NON, « ou bien ne sont-elles à jamais qu’une combinaison stochastique (produit par le hasard, au moins en partie) de hasard et de nécessité, signifying nothing. »  Corse
 SHAKAI  En japonais, society.  S&A166
 SHINKA  En japonais, le sujet soumis à un souverain est SHINKA.  
 SHU  Maître principal.  PT 74
 SHUDAI  En Japonais, le sujet logique est SHUDAI (dai, la question).  
 SHUGO  En Japonais, le sujet grammatical SHUGO (go, le mot).  
 SHUKAN  En japonais, sujet psychologique est SHUKAN, sujet subjectif; il est opposé à l'objet, celui du cogito.  
 SHUTAI  En japonais, sujet, être souverain de lui-même; première utilisation en 1887 par le penseur du bouddhisme INOUE Enryo (1858-1919) dans ses principes de philosophie. Dans SHUTAI, ta veut dire le corps en Japonais.  PT 45
 SIGNE  Élément d'un système chorétique.  S&A166
 SIGNIFICATION  La signification élabore l'information. / Réduction chorétique du sens au signe. PT 54
SIGNIFICATION  La signification ne se substitue pas à l'information.  PT 174 PT 185 / S&A166
 SIGNIFICATION  La signification métabolise l'information.  PT 210-211
 SIGNIFICATION  La signification se nourrit de l'information elle-même créativement.  PT 54
 SIGNIFICATION  La signification a besoin de l'information comme matière première.  
 SIP  LA TERNARITÉ SIP se lit S est P pour I.  PT 51 PT 185
 SIP  S & P sont imprégnés de la vie de I.  S&A166
 SIP  S & P sont vécus par la chair de I.  PT 184-5 / S&A166
 SIP  On ne peut jamais réduire S à P ou l'inverse.  
 SOKU  En japonais, c'est-à-dire.  
 SOMA  En grec, le corps.  
 SPACIALITÉ  Relation d'une société à l'espace.  S&A166
 SPÉCIÉTÉ  La  spéciété est une société d'espèce. « Un degré au-dessus, [il y a] la société que forment ensemble les différentes espèces », et ce, dans le cadre du géocosme.  
 STOCHASTIQUE  Qui est produit par le hasard, au moins en partie; en mathématiques et en statistique, qui comporte la présence d'une variable aléatoire.  PT 74 LGROB
 SUBECTITÉ  Shutasei en japonais. C'est le fait d'avoir un soi.  Traiter le vivant comme s'il était dépourvu d'un soi, de subjectité, comme s'il était un objet, « c'est se condamner à en rater l'essentiel, qui est sa vie. » PT 175
La suite du livre [d'Uexküll] apporte une moisson de preuves issues de l'expérimentation scientifique à l'appui de cette thèse: le vivant est doué de subjectité.
Le vivant a un soi. PT 177
Le vivant a un soi, le vivant a la capacité de choisir, le vivant perçoit. (jm)  « La subjectité - le fait d'avoir un soi pour le vivant – va en s'intensifiant jusqu'à en arriver à l'être qui, par excellence, est sujet prédicat de soi-même. »
 PT 52 174 175 177 FEFMAO 35
 SUBECTITÉ  Processus d’élaboration progressive de la subjectité. (p3) Subjectité  -  « culmine dans la conscience du cogito » -  mais est déjà « à l’œuvre dans la vie la plus primitive ». Cette subjectité de la vie dans la nature est diffusion.  
 SUBJECTIVITÉ  SHUKANSEI en japonais.  PT 52
 SUJET  La vie élabore [sa propre] subjectité en évoluant. « La vie crée un sens qu’on peut constater rétrospectivement (c’est ce que font paléontologues et historiens) mais dont personne ne sait dire où il mène. »… » Ce sens n’est donc inscrit nulle part mais il s’écrit en s’écrivant dans l’évolution & dans l’histoire de tel ou tel milieu. »  ECOU 3
 SUJET  En japonais; sujet psychologique est SHUKAN, sujet subjectif; il est opposé à l'objet, celui du cogito; puis il y a le sujet logique SHUDAI (dai, la question); puis sujet grammatical SHUGO (go, le mot); le sujet souverain de soi-même SHUTAI (ta, le corps) et enfin le sujet soumis à un souverain SHINKA.  
 SUJET  Le milieu se construit dans sa relation avec le sujet.  S&A166
 SUJET  Le sujet se construit lui-même dans sa relation avec le milieu. / Référent dominant; peut être individuel (la personne) ou collectif (la société, la culture) ou universel (la nature). Premier terme de la relation (dite mésologique) dont le second terme est l'environnement.  FEFMAO 37, n22
 SUNYA  En sanskrit, vide.  PT 52 & 174 175 177  FEFMAO 35
 SUNYATA  En sanskrit, vacuité.  PT 207
 SYLLEMME  Le 4e lemme, le syllemme où l'on prend à la fois A & NON-A. Voir tétralemme.  PT 52
 TA(I)  En japonais, le corps.  PT 48
 TENEX  Ténèbres extérieures.  PT 61
 TERNARITE  LA TERNARITE SIP se lit S est P pour I; S & P sont imprégnés de la vie de I; S & P sont vécus par la chair de I. On ne peut jamais réduire S à P ou l'inverse. La mésologie considère que la réalité de tout milieu résulte d'une chaine trajective.  PT 185
 TERRITOIRE  Étendue définie.  
 TÉTRALEMME  PT 157
 En logique  En français  Ordre pour l'auteur japonais
Yamauchi
 A  AFFIRMATION, principe d’identité: le modèle est toujours identique à soi-même.  1er lemme
 NON-A  NÉGATION, principe de contradiction: la copie n’est pas le modèle  2e lemme
 NI A, NI NON-A  BI-NÉGATION, NÉGATION ABSOLUE, principe du tiers exclu: la chôra n’est ni le modèle ni sa copie.  3e lemme
 À LA FOIS A & NON-A  BI-AFFIRMATION, principe du tiers inclus, participant de l’être sans toutefois être vraiment.  4e lemme
 TÉTRALEMME  Yamauchi INVERSE L’ORDRE DE Nagarjuna qui est le fondateur du bouddhisme du grand véhicule, une religion donc. L'ordre adopté par Nagarjuna est « un bouclage indéfiniment répété sans aucun développement de la pensée. Pour lui, c'est la bi-négation qui est décisive. Yamauchi la met en 3e lemme et donc ouvre. »  PT 157
 TÉTRALEMME  Pour la mésologie, le tétralemme permet de comprendre la pleine réalité profane, c’est-à-dire tout simplement celle où nous existons, notre milieu.  
 TÉTRALEMME  ON PASSE du 3e lemme au 4e lemme par la LEMMIQUE DU C'EST-À-DIRE « dans une immédiateté à la fois temporelle & spatiale qui relève de l'intuition, non de la dialectique."  PT 159
 TÉTRALEMME  Entre deux termes, A & B / c'est-à-dire exprime un rapport dans lequel A est/n'est pas B. C'est bien le 4e lemme, le syllemme où l'on prend à la fois A & NON-A.  PT 159
 TIERS EXCLU, (principe du)  L'impossibilité d'être à la fois A et non-A, 3e ligne du tétralemme, voir ce mot.  PT 148 & Chôra, 2016 sur hors-sol.net, 3e partie note 5.
 TIERS INCLUS, (principe du)  Ce principe correspond à la 4e ligne du tétralemme, voir ce mot.  Chôra, 2016 sur hors-sol.net, 3e partie note 5.
 TOM  Topos Ontologique Moderne; par son manque à être, le TOM est un infirme ontologique, ce qui le rend exceptionnel parmi les autres humains.  PT 35 76
 TOM  N'est plus un citoyen, il n'a pas de souci pour autrui, il est sans corps médial, c'est un particulier qui n'a pas de milieu donc, un individuel coupé de tout milieu et strictement délimité à son enveloppe corporelle: telles sont les caractéristiques essentielles de ce que j'appelle le TOM; il est la figure de l'individualisme et du dualisme contemporains, « Le TOM a prétendu se détacher de son milieu, càd de la terre, en s’enorgueillissant de ses progrès techniques. Lapreuve est faite ajd de son outrecuidance puisque l’on sait désormais qu’à continuer ainsi, l’espèce humaine ravage son propremilieu & risque donc sa propre extinction (la planète, elle,en a vu d’autres). »  PT 35
TON Pour Uexküll (v. cette entrée) « C'est la teinte (Ton en allemand, traduit par AB en pour+ vinf) selon laquelle dans une certaine cosmophanie (= l'apparaître d'un monde PT 10) l'objet S s'établit en chose (S/P) pour un être vivant ». Corse
 TOPICITÉ  Dimension du non-pareil & du référent; ensemble des caractères attributifs d'un lien: singularité, complétude, incommunicabilité, endogénéité, authenticité, présence. v. Topos  PT 157
 TOPIQUE  Relatif aux lieux. v. Topos  PT 159
 TOPOLOGIE  Rapport des lieux entre eux, suppose donc la chorésie. v. chôra & chorésie  ECOU 23
 TOPOS  Il y a « imprégnation réciproque du lieu et de ce qui s’y trouve. »  Ce lieu (topos) « est indissociable de la constitution » du corps qui y est situé, càd aussi de son mouvement. »  ECOU 23
 TRAJECTION  JACERE jeter, trans au-delà, par-delà; se jeter au-delà de l'identité, et notamment traverser la limite entre le sujet et l'objet, le sujet et son environnement, Première utilisation dans le sauvage et l'artifice, les Japonais devant la nature 1986; en japonais, tsutai. La TRAJECTION est ce qui distingue le vivant d'une machine, / Ce qui distingue le vivant d'une machine, c'est la trajection; la trajection consiste à se jeter au-delà de l'identité, à traverser la limite entre sujet et objet. La trajection n'est pas numérisable.
La trajection distingue l'homme de la machine. / Opération trajective (plus abstrait que trajet, ce mot connote spécifiquement la réversibilité). « Le mot vient du latin trajectio: traversée, transfert. Le français du XVIe, par exemple chez Montaigne, employait encore le verbe trajecter dans le sens de transporter. »
 PT 36, 76
EOU 34, note 11
 TRAJECTION  Vise explicitement à combler le gouffre instauré par le dualisme entre le subjectif et l'objectif. Il s'agissait pour cette mésologie d'établir une relation causale entre ce milieu et les comportements humains. La trajection est un va et vient, à la fois cosmisation du corps et somatisation (soma= le corps) du monde. Aussi TRAJECTIF et TRAJECTVITÉ.  PT 35
 TRAJECTION  La trajection est « ce mouvement par lequel » (AB) il y a « subjectivation de l’environnement & environnementalisation du sujet. » (Imanishi)  ECOU déb
 TRAJECTVITÉ  Dimension des pratiques dont procèdent les milieux; combinaison dynamique de deux ou plusieurs référentiels: subjectif/objectif, naturel/culturel, collectif/individuel; combinaion de la métaphore à la causalité, de la projection à la consécution, de la contingence à la détermination; combinaison du chorétique au topique, pouvant comporter des déplacements matériels.  ART 2010
§ 38
 TRAJECTIF  Opération trajective (plus concret que trajection).  S&A166
TRAJET V. trajectivité S&A166
TSUTAI Voir trajection. S&A166
 UEXKÜLL  CATÉGORIES  PT 37 & 181 / S&A166
   pour manger  MESO 50 PT 76
   pour se défendre  S&A166
UEXKÜLL  UEXKÜLL a prouvé par l’expérience que pour un animal, les choses n’existent pas en soi, comme un objet, mais toujours selon une teinte qui rapporte ces objets à sa propre existence.  Corse
 UKIYO  En japonais, les gens  PT 54
 UTOPIE  Cette négation des lieux.  PT 36
 VENT  Jadis = ressource (P) pour les meuniers ou les marins; Aujourd'hui = le vent = ressource (P) pour les électriciens ou les parapentistes.  AB Corse Renaturer la culture, reculturer la nature.
 VIDE  La négation de la coattente. V. coattente  PT 164
 VIVANT  « Le vivant interprète le donné environnemental pour en faire son milieu adapté à son espace. » Son interprétation débouche sur « il s'adapte lui-même créativement, dans un cercle vertueux de son propre monde. »  PT 177
 WATAKUSHI  En japonais, le vassal, sujet d'un souverain; époque Muromachi (XIV-XVI); signifie aussi le privé, par opposition à public. PT 179
 WELTLÖSUNG  Néologisme créé par A. Berque en combinant WELTLOS = sans monde & LÖSUNG DISSOLUTION  
 YIN & YANG  À l'origine correspondent aux deux versants d'une vallée: le versant à l'ombre (ubac, ombrée) et le versant au soleil (adret, soulane).  PT 113
 ZONG  Bing de son prénom, auteur du premier Traité de paysage dans l'histoire humaine.  440 ?

 

 Un décodage des sources, à l'occasion d'un orage... (Si rares, pour l'instant...)

PT
S&A
Seul ouvrage en ma
possession qui contient
un lexique de 2 pages.
Corse  Mésologiques est le
carrefour qui fédère
les très nombreuses
productions de ce
philosophe, ainsi que
des participants à ses
séminaires à l'EHESS.
  à suivre...
   
   
   
   
   
   

 

 

 

 

 


Statistiques

Membres
17
Articles
2988
Compteur de clics
2281740

Recherche