Version corrigée: un trop grand nombre d'imprécisions trainait ici; elles ont été gommées.

Traduction, épuisée d'ailleurs, parue en 2005 aux Éditions de l'Éclat.
Reprise dans Le livre de poche, octobre 2015, première publication 2011.

L'HUMILITÉ dans L'éthique B. de Spinoza, traduction de Robert Misrahi. 332
Partie IV De la servitude humaine ou de la Force des Affects
Proposition 53 L'humilité n'est pas une vertu, c’est-à-dire qu'elle ne nait pas de la Raison.
Démonstration L'humilité est une tristesse née du fait que l'homme considère sa propre impuissance (par la définition 26 des Affects, 268-269)
Définitions des Affects 259-279
Définition XXVI
268-269
L'humilité est une Tristesse née du fait que l'homme considère son impuissance, autrement dit sa faiblesse.
Explication La satisfaction de soi s'oppose à l'humilité en tant que nous désignons par là [satisfaction de soi] une JOIE provenant du fait que nous contemplons notre puissance d'agir; mais en tant que nous désignons aussi par satisfaction de soi une JOIE accompagnée de l'idée d'un acte que nous croyons issu du libre décret de notre esprit, elle s'oppose aussi au Repentir que nous définissons ainsi
DÉFINITION XXVII Le Repentir est une Tristesse qu'accompagne l'idée d'un acte que nous croyons issu d'un libre décret de notre Esprit;
Reprise de la proposition 53 Mais en tant que l'homme se connaît lui-même par la Raison vraie, on suppose qu'il comprend sa propre essence, c’est-à-dire par la proposition 7 partie III sa Puissance
Partie III Des Affects
Proposition 7 L'effort par lequel chaque chose s'efforce de persévérer dans son être n'est rien en dehors de l'essence actuelle de cette chose.
Démonstration De l'essence donnée d'une chose suivent nécessairement certaines conséquences par la proposition 36 partie I
Partie I De Dieu [c'est-à-dire La Nature]
Proposition 36 Rien n'existe dont la nature n'entraine quelque effet.
Démonstration de la proposition 7, suite & les choses n'ont pas d'autre pouvoir que celui qui suit nécessairement de leur nature déterminée (par la proposition 29 partie I). C'est pourquoi l'effort note rm24 par lequel seule ou avec d'autres, elle agit ou s'efforce d'agir, ou autrement dit (par la proposition 6), la Puissance, c’est-à-dire l'effort, par lequel elle s'efforce de persévérer dans son être, n'est rien en dehors de l'essence donnée, c’est-à-dire actuelle de cette chose CQFD
Partie I  
Proposition 29
114
Dans la nature, il n'existe rien de contingent: mais tout est déterminé par la nécessité de la nature divine à exister & à agir selon une modalité particulière.63
note rm 63

... comme on dit d'un corps chimique, ce n'est pas une action libre mais une action de la nature. [extrait]

Partie III  
Proposition 6 La force d'une passion, ou affect, peut surpasser les autres actions d'un homme, ou sa puissance au point que l'affect se fixe en lui d'une façon tenace.
note rm24 sur l'effort
  Ce sont les trois conséquences (fondement de la vertu; autonomie & pour ainsi dire, autodestination de la vertu; éthique de vie et sociabilité) qui vont constituer la seconde section de la partie IV, section dont ce scolie de la proposition 18 est en somme la préface.
Suite de la proposition 53 Si donc l'homme, se considérant lui-même, perçoit quelque forme d'impuissance, cela ne provient pas du fait qu'il se comprend, mais (par la proposition 55 de la partie III) du fait que sa puissance d'agir est réprimée.
Partie III proposition 55 Quand l'esprit imagine son impuissance, il est par là même attristé.
Fin de la proposition 53 Mais si nous supposons qu'un homme conçoit son impuissance en ceci qu'il connaît quelque chose de plus puissant que lui & qu'il délimite par cette connaissance sa propre puissance d'agir, nous ne concevons rien d'autre alors qu'un homme se connaissant distinctement lui-même, c’est-à-dire (par la proposition 26) un homme dont la puissance d'agir est secondée. C'est pourquoi l'humilité ou Tristesse née d'un fait qu'un homme considère sa propre impuissance, ne naît pas d'une pensée vraie, c’est-à-dire de la Raison, & elle n'est pas une vertu mais une passion. CQFD
Partie III
Proposition 26
Ce à quoi nous nous efforçons par la raison ce n'est rien d'autre que l'acte de comprendre; & l'esprit, en tant qu'il use de la raison, ne juge pas qu'autre chose lui soit utile que ce qui conduit à la compréhension.


Note finale
Voici la belle entrée en matière dans L'éthique spinozienne dont j'ai suivi pas à pas un fil. C'est une autre des nombreuses qualités de cette traduction Misrahienne: le système de référencement complexe est un guide précis. Il rend l'oeuvre familière par les mouvements de va-et-vient que Spinoza a bien présent à l'esprit quand il rédige. Dans les autres traductions, le lecteur est largué... Such a modern solitude !

Origine du questionnement: J'avais entendu R. Misrahi répondre à une intervenante lors d'une de ses conférences disponibles sur la toile que l'humilité était une tristesse, sans que je comprenne l'allusion. J'ai donc hardiment (!) entrepris de plonger dans la traduction lumineuse que R. Misrahi nous offre.
L'humilité est une passion triste donc.
Ce sont cinq pages manuscrites de carnet A5 recto verso que je viens de retranscrire ici.

Cette progression à l'amble, en suivant chacune des pistes, peut avoir lieu par un « grâce » que nous devons au fait d'être accompagné avec attention par R. Misrahi. Grâce à lui, en effet, cela est devenu possible de prendre connaissance d'une œuvre majeure de la philosophie européenne tout en prenant confiance en soi. J'avais été largué par deux autres traductions très brièvement saisies antérieurement et aussitôt repoussées d'un « Ce n'est pas pour moi ! ».

Qu'il en soit ici infiniment remercié d'avoir consacré sa vie à cette pédagogie de l'exégèse, tout en nous faisant bénéficier de sa philosophie personnelle par ailleurs, largement adossée au spinozisme.
Se poser une question, ici: pourquoi l'humilité est-elle une tristesse ? Ce savoir, né d'une précédente carte mentale (en fin d'essai), était suffisant pour retrouver le terme humilité dans l'index de l'éthique, à l'entrée Tristesse.


Une bien meilleure compréhension de la portée triste de l'humilité, grâce à Spinoza, et son exégète R. Misrahi, a provoqué la mise à jour par une note renvoyant à ce texte-ci trois autres textes parus sur Nulle part: Humilité, Humilité2, L'humilité démesurée.


Statistiques

Membres
16
Articles
2814
Compteur de clics
1786571

Recherche