Pour une vie bonne, suivre sa propre nature, son humanité, indéfiniment perfectible.
C’est cette perfectibilité indéfinie de la nature de chaque soi, de sa nature humaine, qui lui permet, à cette nature, d’être poursuivie sur le chemin d’une vie bonne parce que pleinement humaine.
Chacun·e peut jouir de son humanité, à la condition toutefois de n’être pas figé·e dans une vie où l’imagination (connaissance de premier genre chez Spinoza) prédomine sans retenue. La raison intuitive de chaque soi guide ses pas sur sa voie réjouie: chacun·e la sienne, parmi tant de milliards d’autres; la mienne résulte de rencontres puis d’approfondissements choisis qui en assurent la dynamicité, la plasticité, tant organique que spirituelle puisque elle est une seule & même chose.
La palette d’aptitudes développées en cours de cheminement assure au corps-conscience une forme d’autonomie d’existence propice à une meilleure connaissance de la nature de soi & du monde dans lequel il fonde son essence fusionnelle.
L’expérience offre de mettre au jour puis d’établir avec ± d’acuité (intensité, vivacité), de véracité & d’efficacité:

1. de + en + de liens entre les choses
2. qui nous proposent dès lors de mieux saisir les effets
3. que les choses produisent sur nous au nom des principes d’action qui les animent.


Chaque voie est unique

Un petit dessin plutôt qu'un long discours ?

Décodage:

le bouton basculant ON/FF =

ON approches rationnelle & intuitive

OFF = approche de premier genre

Les trois curseurs représentent

l'acuité,
la véracité
& l'efficacité.

Ce bouton et ces curseurs peuvent expliquer par l'image
pourquoi chaque voie est unique
tant sont indéfinies les combinaisons
d'allumage/extinction d'une part et les variations
sur les trois échelles graduées d'autre part.


Les variations dans l’acuité, dans la véracité & dans l’efficacité des actes posés suivent la sinuosité de la vie même. Rien n’est en ligne droite. La ligne de l’horizon indéfini de soi est probablement de nature fractale.
Employer désormais son énergie à parfaire sa propre nature d’humain est la voie que peut choisir le corps-conscience, bien entretenue par les apports de la filiation d’une pourtant brève lignée familiale & les mains du maître d’Orient.

D’après M. Juffé - Épisode 5: du corps & de l'esprit -


Statistiques

Membres
17
Articles
3019
Compteur de clics
2433209

Recherche