Le préférable est cela qui est en fait désiré par tout le monde. Le préférable consiste en une expérience constante de soi. Cette expérience est le fruit d'un long travail de fondation & de conversion. Au cours de ce travail, chacun·e se saisit enfin comme densité active, comme plénitude satisfaite & en même temps comme liberté créative, réflexive (de deuxième niveau, le premier niveau étant liberté spontanée). Ce réfléchi est alors vécu comme affectivité autonome, comme intuition active & éclairée de soi & du monde.
La jouissance d'être qui s'installe alors est évidemment le bonheur lui-même. 106-107.

Le bonheur est une synthèse harmonieuse d'actes de joie active. Il en résulte le sentiment d'une plénitude active en même temps qu'une jouissance d'être. L'activité d'être se déploie temporellement.


Statistiques

Membres
17
Articles
3019
Compteur de clics
2433157

Recherche