Un professeur de l'Université de Liège traducteur de Whitehead

La Petite bibliothèque Payot recèle un recueil de conférences tenues par l'auteur dans les années 1920. I. Stengers et D. Debaise mentionnent tous deux cette traduction dans la bibliographie de leurs ouvrages, sans s'y attarder.

Pour la traduction en français, un philosophe liégeois (Université de Liège, chaire de logique et de philosophie analytique entre 1940 et 1970) est à la manoeuvre: Philippe Devaux, spécialiste lui aussi de Whitehead. Une antériorité manifeste sur ses collègues bruxellois, puisqu'il a vécu entre 1902 et 1979. Un précurseur belge donc.

Oubli ou chapelles ? Je ne sais pas et cela importe peu évidemment. Son nom en tant que bon connaisseur de Whitehead ne semble pas être mentionné dans les ouvrages des deux philosophes de l'ULB. Sa Cosmologie de Whitehead manifeste son intérêt de spécialiste. (éditions Chromatika)

Rencontre personnelle fortuite, entre deux couvertures, à l'occasion d'un emprunt en bibliothèque... Une contingence heureuse ? [Ce dernier lien renvoie vers la terminologie mésologique dynamique de mésologie, qui a précédé la très récente parution du glossaire de mésologie par son concepteur même, A. Berque (Aux éditions éoliennes, dans lequel il figure également.]

Notons au passage que voici un autre philosophe, ayant enseigné aux États-Unis, qui se mue en traducteur. Le débat a été ouvert ici même... à propos d'autres ouvrages.

Voilà, voilà.


Statistiques

Membres
17
Articles
3017
Compteur de clics
2425012

Recherche