Une écoute parmi d'autres

Chacun.e, nous avons nos zones sensibles. Un éditeur d’exception, A. Laumonier, en a fait sa porte d’entrée : Zones Sensibles. ZS. Pour que « la pensée intelligente continue à avoir une place dans ce monde-ci. » Une maison d’édition « qui tourne toute seule » grâce à « quelques livres qui marchent bien ».

Rencontrer un éditeur en petit comité, il a Carte blanche de la part de la Librairie Entre-Temps. Un accueil par le libraire, une présentation par S. Bottaccin, léchée, précise, appréciée, comme toujours.

Partir ensuite à l’aveuglette dans le parcours d’une vie. Alors forcément, c’est frustrant, même si c’est d’un pas très content que j’ai repris le train. Et la carte est toujours aussi blanche… Nous avons vu vivre des questions, les siennes, sans jamais avoir disposé de l’espace-temps pour y déposer les nôtres ! Sans frustrations puisque du côté de Nulle Part, un égo s’efface la plupart du temps.

Sur le Mexique, juste ceci: toute militance est une limitance. Mais c’est aussi une empreinte barricadée. Y faire son marché pour y discerner les lueurs porteuses. Trop de Mexique à mon goût dans cette soirée. Sans jugement; actualité éditoriale oblige. Juste un effleurement, une zone géographique à laquelle je ne suis pas sensible. Penchants extrême-orientaux obligent. Chacune.e son parcours.

J’ai peu entendu ce que j’étais venu écouter. J’ai simplement mieux perçu ces contours d’une inconditionnalité de la confiance accordée en tant que lecteur à cette maison d’édition. Dans un catalogue, chacun.e y fait son marché.

Prendre conscience des ressorts celés de cette inconditionnalité de la confiance reste mystérieux. Cela semble tenir aux arcanes de la curiosité d’un homme d’exception. [« Seul maître à bord, je fais ce que je veux. », A. Laumonier, Liège 27 9 17.] À ses rencontres. À ses découvertes sur des étals d’autres librairies. C'est là ce que je retiens de la démarche éditoriale. Beaucoup de traductions: « Chez les Anglo-saxons, il y a encore cette fierté d'être édité en français » (à propos de Comment pensent les forêts). Il a aussi commencé à faire des livres de commande.

Monter aux barricades et toucher du doigt l’impalpable de nos zones sensibles: forcément qu’il ne reste rien dans les mains, for la confiance éclectique qui préexistait et l’impression d’avoir pourtant vécu un moment d’exception ce mercredi 27 septembre 2017. Instants rares donc. Privilège d’avoir vu battre la vie.

ZS, un éditeur-dénicheur de questions qui le tarabustent. Sa démarche n’est surtout pas une réponse. Il s’agit juste – et c’est apparemment énorme – de rencontrer l’une ou l’autre question qu’en tant que lecteur, en tant qu’individu, je ne me posais pas. Pas encore pour cinq des ouvrages à son catalogue…

Folle équipée que celle-là. Joie d’un partage, plus de deux heures.

Tentative d’évasion en territoires inconnus, cela va chercher dans les combien, ça, Mr Le Juge ?


L’étoile est filante. Ses contours s’évanouissent par-delà ses propres zones sensibles, dans la matérialité pourtant concrète d’ouvrages peu ordinaires, voire marquants.
Tout ne vous intéressera pas, forcément. L’un.e n’est pas l’autre. À l’intérieur de nos propres zones de sensibilité, il y a là matières à dissoudre des certitudes implicites. Ne fut-ce qu’une seule, c’est déjà tellement énorme, ça, Mr Le Juge !

Parcourir le catalogue Zones Sensibles, c’est (ren)contrer vos propres zones de frôlements, vos zones de hautes fréquences, celles qui font sens dans votre propre imaginaire.

An aside : a (significant?) pun on words

In English, sensible means « having, using, or showing good sense or sound judgment ».
Of course, it is a faulty way of translating the French adjective « sensible »… But the double-entendre generated by these false friends (sensé = sensible; sensible= sensitivemay offer a gap, an opening on other minds, other territories...


Statistiques

Membres
16
Articles
2848
Compteur de clics
1869402

Recherche