L’usure prend l’homme
plus sûrement que l’âge.
Survivre, une nécessité.
Vivre, une icône lointaine.
Une chimère, presque.

Bonté envers soi demande
une brèche temporelle
dans une vie minutée.

Prendre le temps d’être
ancre le soi dans une matière
énergétique première,

loin de tout artifice,
déposé dans un lâcher prise
régénérant, réparateur.

Laisser affleurer un flux de soi,
l’observer, en éclaircir les recoins
plus sombres et er
dans le quotidien avec une matière
tirée au clair, fût-ce de façon furtive.

(08 12 13, 25 01 14 & 12 11 15)


Écritoire


Statistiques

Membres
17
Articles
3004
Compteur de clics
2345590

Recherche