Se poser dans la durée
est éveil serein de soi
au creux d'un univers varié.

L'aura du chamane
prédispose
à rencontrer

des inconnus:
le dialogue
est fécond.

***
Souvent le corps
accompagne
l'endor

d'un rebond
énergétique
entre

le premier
et le septième
chakra.

Ainsi conduit,
il émancipe
la nuit.

La certitude
d'un chemin
tracé

proportionne
l'intime geste
porté à soi.
***
L'éclat du dire
donne substance
au texte car

l'être
en soi
en a acquis.

***
Être centré ?
Facile à savoir:
le geste attentif

est
précis,
coordonné:

il range,
prépare,
assure.

Nul effort,
juste
une suite concertée.

L'attention fait le ferment:
elle permet d'accompagner
l'allure optimisée sans peine.

***
Quand il y a effort,
est-ce
défaut d'attention ?

***
Se maintient au faste de soi
une joie qu'imprègne sa pose
en tout lieu.

Le corps-saveur transpose
en bien-être profond
le coeur d'un ressenti fauve.

Il se vêt
d'une intuition,
née tel l'aubier

étoffant
l'écorce
de sa vibration.

***
Faire lien, être plus volontiers
un corrélat d'idées
sur un chemin dédié.
***
Leurs courroux rageurs
méconnaissent l'impuissance
qu'ils révèlent.
***


Écritoire


Statistiques

Membres
16
Articles
2814
Compteur de clics
1787467

Recherche