Aisance à être: l'âge
blanchi intègre ces traces apprises,
ces glanes, le long du parcours antérieur.

Le lieu, le havre, convient
au corps s'y apprivoisant sans le vouloir
conquérir; s'en imprégner

à même cette richesse matricielle
évolutive enfin trouvée.
Parfois, l'errance s'installe.

Se cherche une issue possible,
une dépose, un rencentrement.
Nobody's perfect.

Une rencontre avec la lenteur du chemin.
Patience creusée, confiance inquiète;
les profondeurs n'ont qu'un temps.

L'humeur sereine persiste;
la vacuité seule est prégnante.
Bouchon au fond, puis le robinet.


Écritoire


Statistiques

Membres
17
Articles
3019
Compteur de clics
2433165

Recherche