Une méditation solaire
s’allonge et arpente
les chemins de traverse

l'âme gambadant
en sa forêt d'ombres
apprises.

Ces bousculades pensives
longent les bords de l’éveil
allant d’arpent en arpent,

guidé seulement
par la libre éclosion
de bulles

au gré de
l'énergie
détendue.

Aucun sommeil,
une veille
à l’écoute.

Songer, fruits mûrs
de l’imagination
à l’astre doux & lointain.

Certitudes acquises se délogent
aux parfums de choix successifs;
platitudes s’abrogent

pour redécouvrir
quelques vertus
dont l’œil jouit.

La main
charpente
la sensation.

27.03.11. Polissages 27.08.11, 28.11.11 & allègements 12 11 15


Écritoire


Statistiques

Membres
17
Articles
3005
Compteur de clics
2349208

Recherche