Quatrain paru au Tétras Lyre en 1997 (Quatrains)

Trop de clarté: je ne comprends pas tout
ma raison de papier se déchire souvent à l'angle de son rire
les mots n'y sont pour rien
et les jardins non plus. Karel Logist

Proposition de retraduction anglaise (Jean Mertens):
Too much light: I don’t catch all
my paper spirit is often torn on the edge of that laugh
words have nothing to do with it
and neither have gardens.

Nederlands (traduction originale, Joseph Vromans)
Teveel helderheid: alles begrijp ik niet
Mijn papieren verstand scheurt dikwijls aan de hoek van die lach
Daar kunnen de woorden niets aan doen
En de tuinen ook niet.

Bio maison de la poésie, Namur.


Écritoire


Statistiques

Membres
17
Articles
3017
Compteur de clics
2424401

Recherche