Ce reflet de cuir rouge,
un canard endormi sur la berge,
la mousse adventice est à quai
sous un soleil en partage.

La rivière est pressée.
Qu’en font les arbres
dans leur majesté dénudée ?
Ils y coiffent leur calvitie hivernale ?

Remous, afflux, eau couleur boue,
une trainée de mousse y flotte.
Les reflets se dandinent.

Les égos se graffitent.
Codes souterrains,
salissures sans art.

Des bouts de canal éclusent,
inutiles vestiges en déshérence.
(10/3/17)

L’animal tapi
au pied de la colline
ferré au sol par l’homme
songe aux courbes de son élan.
Des courants d’air lui filent entre les pattes.

Le tunnel enfouit le train dans le sol
au moment où le plan s’incline
vers les contreforts escarpés
qui jonglent avec le relief.
Il rejaillit brièvement
pour accoster
à des quais
de lumière.
(14/2/17)


Écritoire


Statistiques

Membres
16
Articles
2771
Compteur de clics
1687557

Recherche