Les Sérésiens, des gens affables & liants. Je savais déjà, j'en suis un...

Samedi 16 6 18

À l'aller de ce train rendu gratuit par le fait du Prince argenté pendant les week-ends de juin, les conversations ont roulé pendant tout le voyage, 20'. Une découverte pour le gamin de six ans qui n'avait jamais pris le train, pour sa maman qui prend le bus d'habitude; et puis les trois Messieurs plus âgés qui ont enfilé leur tenue d'explorateurs urbains... à la redécouverte de chemins oubliés.

Défilent ainsi: les Béguines, l'ancien site de Valfil entre Seraing & Ougrée, démonté boulon par boulon par les Chinois qui avaient acheté le tout à Cockerill - ça s'appelle vendre les bijoux de famille..., la gare d'Ougrée accessible du quai le long de la Meuse, un grand parking isolé aménagé a minima, un tunnel sous le haut-fourneau, puis la progression vers Renory pour rejoindre la gare de Kinkempois, traversée du fleuve et la Calatravienne apparait déjà au loin.

Ligne jamais prise, découverte, mitraillée au retour par ce nouvel appareil moyen de gamme, si polyvalent pourtant, à l'intelligence embarquée très contrôlée... très très, même!


Flémalle, Seraing & Ougrée auront élargi leur horizon quotidien. Et émerveillé les enfants emmenés par leurs (grands-) parents. C'est à cela aussi que cela sert ce train gratuit: leur enthousiasme à découvrir, étoiles dans les yeux, ce mode de transport très différent du bus ou de la voiture, traversant tant de friches industrielles reconquises par la nature (elle est chez elle sur le temps long !)...


Ce n'est pas la neuve disponibilité d'un train qui rend le trajet utile le week-end,
mais sa gratuité.

Si les villes (Seraing, Liège, Herstal) et la commune du terminus (Flémalle) voulaient s'unir pour maintenir cette gratuité au week-end après le 30 6 18, elles feraient oeuvre fort sociale & rendraient un fieffé service à leurs concitoyens: moins de voitures en ville, moins de pollution, davantage de chalands, voire de clients, pour l'hypercentre. Etc.

Nos édilités communales feraient bien de s'y mettre tout de suite à négocier avec la SNCB et/ou INFRABEL... sous peine de laisser se refermer une parenthèse d'air frais dans la vie de leurs concitoyens.

Aucune des personnes qui ont pris le train en même temps que moi à la gare de Seraing (samedi 16, 13h42: 9; dimanche 17, 9h42: 12 - la Batte, marché dominical le long du fleuve !) ne l'auraient fait s'il avait fallu payer presque 100 francs pour y aller et presque 100 francs pour revenir (2,3€ le trajet...) alors qu'il faut déjà payer 1,1€ par trajet pour le bus & ils ne l'auraient pas pris. Pas un.

L'utilité d'un homme


Au retour, entendu dans la bouche d'un autre passager: « on fait de l'archéologie industrielle. »


Les Flémallois et les Sérésiens qui travaillent à Liège feraient bien d'abandonner leur voiture pour aller au boulot et de négocier avec leur patron un abonnement train. Dommage qu'il faille attendre 2022 pour le grand parking promis par la ville de Seraing; il aurait été immédiatement utile à l'ensemble des banlieusards, notamment les condruziens (Neupré, Nandrin, etc.).

Et ceux qui prennent l'avion des vacances à l'aéroport régional, une navette de bus entre le terminus à Flémalle et l'aérogare est-elle prévue ? Cela coûterait bien moins cher que de laisser la voiture au parking très très cher...


Écritoire


Statistiques

Membres
17
Articles
2988
Compteur de clics
2280971

Recherche