L'accord des cordes
d'une guitare,
ici celle de
Vadim Piankov
La porte-tambour
Deux métaphores porteuses de sens en tantrisme
Amical clin d'oeil à Vadim entendu en live sur l'Arcadia...


Conserver traces du passage de l'énergie universelle à travers le corpzesprit se fait aussi par l'emploi d'une vêture favorisant la respiration universelle en soi. Le corps invite parfois l'énergie, par une bonne écoute du soi, à une sollicitation approfondie de son arbre chakral, l'arbre composé de cinq ou sept roues disséminées à partir de l'interfessier jusqu'au crâne, dans le tantrisme shivaïste non dualiste du Cachemire tel que le présente L. Silburn dans son livre La Kundalinî. Chaque roue, aux dires des maîtres anciens, compte un nombre de rayons différents, ce qui semble influer sur la vitesse de rotation de chacune d'elles. Par exemple, celle du coeur en compte huit et celle du nombril dix ou douze selon les sources.

- LA MAÎTRISE de cette activation des portes-tambour (revolving doors en anglais) que sont les roues (chakras) &
- LA SYNCHRONISATION de la majorité des roues entre elles
CONTRIBUENT à la diffusion dans tout le corps de ce souffle chaleureux d'essence universelle. Il rayonne vers les jambes à partir des trois premiers chakras. Il ébranle le torse, puis le cou pour se terminer par l'intersourciller et la fontanelle. Cela peut ressembler de l'extérieur à une diffusion saccadée & erratique. Il n'en est rien Ce souffle prend physiquement la forme d'un frémissement, d'un bouillonnement, d'une effervescence. Il s'agit de se tenir au plus près de ces manifestations physiques, tangibles, sans verser dans la ferveur enthousiaste qui peut déboucher sur la foi.

(voir L. Silburn, 166-168: extrait de l'essai que je consacre à son ouvrage, La kundalinî: « 166 Effervescence et ferveur Le toucher et le désir jouent tous deux un rôle dont l'intensité fournit un point d'appui précieux. À l'impossible (voire même l'impensable) possessivité amoureuse, dont il s'agit de se dégager, selon les Tantras, succède la tendresse amoureuse nourrie de vénération. Le désir peut alors devenir un pur élan d'amour impersonnel. Cela permet alors de se tenir à la source de l'énergie dans l'émoi du premier regard. »

C'est en visionnant le début de La grande Librairie du 14/9/17 (Psychothérapie de Dieu, B. Cyrulnik) que cette différence m'est apparue comme essentielle: une personne qui a ressenti ce souffle chaleureux d'essence universelle une seule fois dans sa vie, comme l'un des participants à l'émission littéraire, (après s'être perdu plus de 24h dans un désert), peut ne pas avoir été « équipé » par une lecture préalable pour en faire le décodage adéquat, celui qu'en offre L. Silburn dans son ouvrage scientifique. Le décodage fin qu'offre le shivaïsme ne permet heureusement pas ces dérives déistes ou religieuses.

La métaphore de la porte-tambour évoque une ressemblance mais dans le corps les axes de rotation sont évidemment parallèles au sol (ou perpendiculaires à la colonne vertébrale, si vous préférez). Le souffle se diffuse effectivement selon un axe vertical de bas en haut dans tout le corps.

Le corps-conscience exercé acquiert petit à petit une maîtrise dans cette évocation de l'énergie en soi. Il l'invite à le traverser & elle lui donne cet éclat qui semble être caractéristique du passage. (That kind of glow which seems to characterize the passage). Cette maîtrise n'est pas acquise une fois pour toutes. Il y a lieu en quelque sorte de renouveler les permissions, désencombrer les voies d'accès qui parfois « oublient » leur fonction. Elle est comme ces cordes de guitare qu'il s'agit d'accorder à nouveau avant chaque envolée de sons.


Une synergie aboutie au sein du corpzesprit entre les différents chakras (les différentes roues) semble essentielle à la diffusion de l'émotion qui agrandit l'espace intérieur en accueillant l'univers. Nulle perte de conscience, bien au contraire: elle s'avive, elle accroît son envergure d'envol & sa portance.

C'est la confiance qui unit le corpzesprit et la conscience avivée de soi, à travers les portes-tambour que sont les roues (chakras), qui équilibre par dynamisation la manifestation « glandulaire » du passage énergétique.


Statistiques

Membres
16
Articles
2848
Compteur de clics
1869412

Recherche