Parcours 2016, le dernier de ce type. Les constats dressés concernant l'État d'urgence de la FRRance sont tellement accablants qu'il en revint un peu accablé, confronté à tant de déliquescences.

Des ombres, parce qu'il avait cru avoir concocté un parcours entre l'art et la lumière et s'est retrouvé avec profusion d'ombres, cités si obscures qu'elles en deviennent illisibles ailleurs que sur les cartes postales.

 La publicité mensongère

Source: signet acheté au Musée
Jean Cocteau de Menton,
photo réalisée par
Patrick Varotto en 2016.

 La réalité vue par Google Earth:
une circulation incessante,
forcément bruyante
encercle le musée
à flux tendu et continu...

Ce rondpoint est l'endroit probable
où les barrières Nadar avaient été posées
par la police municipale,
le temps que le photographe réalise
son cliché du haut d'une nacelle pneumatique...

Une confirmation avec photo personnelle prise le dimanche 25 09 16

Noria de moteurs encerclant le musée de deux sens uniques.

 

Tout est de la même eau dans les Cités des ombres...

Il croyait aller à la rencontre
de l'art et la lumière...
ènocint catwaze èdon:
il n'y avait que des ombres
en nombres si sombres si sombres...

Première illustration pour traduire l'impression durable
de ce parcours en l'État d'urgence nommé FRRance;
entre l'art et la lumière, il y a l'ombre, toute l'ombre,
rien que les ombres que jettent sans fin des zombies posthumains...

(des TOM dirait Augustin... Berque celui-là: voir à la lettre T pour une définition de ce Topos Ontologique Moderne)

Menton, 25 09 16.

Et Augustin Desombres est un personnage des Cités Obscures...

Écritoire


Statistiques

Membres
16
Articles
2775
Compteur de clics
1695158

Recherche