Être à l'encorps du livre,
s'unir à la continuité énergétique,
celle qui nous traverse

à l'insu du si grand nombre
- ce qui est dommage -
S'y confondre sans s'y dissoudre

dans la proximité de l'éveil
fait au corps repu
du sommeil qui l'a entretenu.

Au creux de l'énergie
se savoure avec constance,
sertie à l'intérieur de cette verdure

vivante et jeune encore,
l'indulgente chaleur solaire,
gently ventilated

by a draught, at long last
uncold & mellow.
Tout vient un jour...

à qui sait observer
en patience le printemps
qui s'ouvre feuille à feuille.

Assister, tous canaux ouverts,
simples & en éveil,
à l'éclosion de ce qui nous environne

est une assise
deeply rooted
in the self.

Lumineux & disert,
le corps vaque au gré du plaisir perçu
à l'une ou l'autre tâche jardinière.

C'est un bienfait
que le présent offre ainsi
au corps du jour

en une libre autonomie
advenue au soi
à travers un long cheminement

qui aboutit, provisoire & serein,
à cette joie de l'instant présent.
Nulle permanence, nulle fixité, nul figement.

Chaque jour fait sa couleur.


Écritoire


Statistiques

Membres
16
Articles
2848
Compteur de clics
1867103

Recherche