En amont du frisson, le pull.
Coeur apaisé discernant
le temps de l'horloge:

il n'est plus nécessaire
de s'y conformer.
Une contrainte, stress dispensable.

Il ne s'observe plus
du coin de l'oeil,
comme s'il pouvait échapper !

Le temps des hommes qui règle les trains,
les rendez-vous à honorer,
les accointances maintenues

avec le réel choisi,
s'intériorise,
soi confiant.

Le temps long saisit
le potentiel d'ouverture
que chaque rencontre

dépose
sur le chemin
terrestre.

L'un ronronne
au creux de l'instant,
l'autre procède.


Écritoire


Statistiques

Membres
16
Articles
2775
Compteur de clics
1694421

Recherche