Du regard s'accapare le bleu dans une
succion amoureuse ajustée par
l’allongé du corps. La perfection voisine

un silence content, à l’intime avec
l’immense, sans se leurrer. Imprégner chaque
pore importe à la vibrance de l’en-soi.

L’azurin se gante de velours-clarté
par l’épaisseur même qu’il cèle en deçà
de l’abîme astronomique, de l’infini

universel: il nous y fond en tentant
d’à peu près imaginer ses dimensions.
Ce saphir solaire biseaute l’air sur soi.

Dix minutes suffisent à ce vécu-là.
Vitrail effeuillé dans cette transparence
riche s’étageant sur la hauteur du havre

sous lequel le regard s’attèle, attentif
à l’émoi né d’une halte indolente,
à s’introduire, à détailler l'attirance

effleurée par une gamberge souple.
Le squelette s'agglomère mieux, ôtant
les tensions résiduelles incarnées lors

des poses précédentes. Certains fruits à
mûrir sont à leur affaire, appréciant
la vigueur chaleureuse. Mais l’ombre ardente


Al dante: hendécasyllabe, sans rimes




Écritoire


Statistiques

Membres
16
Articles
2814
Compteur de clics
1786082

Recherche