Une brume sévère étreint le paysage.
La vigueur de l'éveil potentialise un corps
par un passage d'énergie provenant
du fond diffus de l'univers astronomique.

En souveraine, la kundalinî parcourt
le chemin ouvert qu'un corps compose souvent.
La marche est lente, pose chaque pas;
les canaux du corps se relient aux flux de la Terre;

arrimage confirmé par chaque foulée.
Pétillement manifeste.
Cette « mise à la terre » du bas du corps est

la plus belle prise d’une longue pratique
chère à Lilian Silburn. Faire joie de tout acte.
L'envol du corps mûrit hors du temps* des horloges.


* D'après Maxime Rovere, in Le clan Spinoza: « Désireux d'approfondir son envol hors du temps, [Bento] découvre que l'on peut construire des droites, des courbes, des sécantes, des tangentes en suivant un seul fil tendu par la pensée. » 85


Écritoire


Statistiques

Membres
16
Articles
2848
Compteur de clics
1869407

Recherche