Pierre Bergounioux, Russe
Démoulons, démoulons
nos univers antérieurs. 
Tout influe sur tout
en ces intérieurs
spacieux & moussus. 

bergeoir po&tique

23 06 21: Rue Monge

Florales invitées, juin Les organes de l'ombre
une mise à jour
Une appropriation épurée
de l'oeuvre de J F Billeter
Tandis que le solstice s'épanche sous une pluie battante,
les rattrapages de publications en attente accourent...
Vers une
certaine
forme de
perfection
pleinement
inaboutie
« Quelques personnes
me sauront peut-être gré
de leur indiquer
l'impératif premier
à partir duquel elles pourront,
par hiérarchisation,
ordonner tous les autres
dans les temps qui viennent.
Nous ne serons pas cohérents
si nous ne savons pas
ce que nous voulons en dernier lieu. »
Jean François Billeter

in Le propre du sujet, éd. Allia, 2021, p. 27
L'entaille du temps Lignes de fuite Retrouvailles capitales
Féminines terminales
 

« Il appartient aux philosophes d'offrir leur aide
à celles & ceux directement impliquées dans l'actualité
en vue d'aboutir à

  • une compréhension personnelle plus dynamique,
  • une interprétation qui prenne en compte la venue d'un futur plus juste♠ 

Les philosophes peuvent tenter

  • de donner davantage d'ampleur,
  • d'augmenter le contraste
  • & parfois d'élaborer du sens dans ce qui est déjà formulé ou accompli
    par les acteurs sociaux eux-mêmes♠ 

Il s'agit en d'autres termes de les aider à formuler de manière plus critique
l'interprétation qu'ils en donnent♠ 

Philosopher peut alors aider "une histoire du futur"
à accoucher d'elle-même♠ »

Traduction personnelle,
d'après
Michael Marder dans
Resist like a plant ! On the vegetable life of political movements,
publié par
Peace studies journal, vol. 5, issue 1, January 2012.

Comme elles ne nous parlent pas,
nos autorités politiques !
Une lourde noirceur
Approches du
Solstice déjà !
JUIN 2021 « Juin appartient à à l'orgueilleuse Junon
qui, d'une main, porte une grenade
& de l'autre, un bâton surmonté d'un coucou.»

Alexandre Vialatte, Almanach de Juin,
extrait de Au milieu du néant à 7 heures du matin...

in Almanach des quatre saisons, p. 619 du Bouquins, 2017 Résumons-nous