Le sens du terme hypostase précisé    
« Autant de récits qui nous font faire un voyage en dehors de nos certitudes ontologiques.
Tout vacille dans quelque chose que la narration déconstruit
& reconstruit selon un itinéraire
qui voisine avec la mort, avec les portes du tombeau. »
J.-C. Martin, Faut-il brûler les postmodernes ?, 87. Nulle référence n'est faite à l'oeuvre de Jacques Abeille
mais cette phrase constitue néanmoins un commentaire pertinent sur elle aussi,
& notamment pour la pyramide si centrale au récit du Veilleur du jour.
24 1 21  La clé de voûte d'une oeuvre
« La croissance économique, dans les faits, c'est fini,
c'est la fin, mais la fin de tout.
C'est elle qui nous mène aux confins,
au confinement sur une limite
qui se montre de plus en plus indépassable. »
J.-C. Martin, Faut-il brûler les postmodernes ?, p. 34
Une mise à mort de nos servitudes Une brillante initation
aux plus récents développements
en physique théorique:
Tant de certitudes s'éclipsent !
 Une poétique de l'ancrage
23 1 À fond de tranchée
&
22 1 Effervescence intérieure
 Quel corps sait mieux que le sien propre
ce qu'il peut, même s'il sait peu ? 
 Corps condensé
d'intérieur
 Deux ou trois fascinations
héritées de l'enfance
Quand les énormes insectes, venus d'autre part,
virent pour la première fois des hommes,
ils notèrent, stupéfaits:
« Ce sont d'énormes insectes. »
Jacques Sternberg, Divers faits, 50.
 Un avant de l'aube,
à l'ouverture glissée des tentures
La vulgarisation scientifique:
tout un art !
Sois sente, fit le sept en
frôlant l'appoint de son âge.
L'aplomb qu'a acquis une tangente
n'émousse en  rien son nez qui, libre,
vaquait au creux d'une sieste profonde. 12 1 21
 En lectures
« Profitant d'un décor angoissant, ...
Pan lance un bruit comme venu de nulle part,
ricochant en écho entre les rochers. »
D. Astor, La passion de l'incertitude, 27.
[30.01.2019] [15 08 2018] Une poétique de l'ancrage

 

Je ne serai jamais un poète romantique Une autrice incontournable !
Un avis nuancé... débouche sur
une lecture profane
 

 Nos mirages éradiquent-ils nos mystères ?
Nos illusions nos idées noires ?

https://www.editionsdenullepart.info/citoyennete/linde-au-coeur/3540-meditation-sur-le-vocabulaire-des-philosophies-de-l-inde

  D'une lecture paisible
& nourrissante.
 
Il est tant de portes dont il vaut mieux ne pas forcer les serrures,
sous peine d'être dévasté·e par ce qu'elles retiennent derrière elles.
Trois concepts qui n'en feraient qu'un ? Vouloir posséder plus que l'autre
Une somme
sous forme d'abécédaire
Et nulle part une seule fausse note, rien de  mignardeux, de pelucheux, de laineux, de soyeux ou de verreux comme si fréquemment dans les chambres arrangées par une femme. Jacques Sternberg, L'anonyme, 1982, p. 199 
Charles Juliet sur les Profondeurs ...une plume rare
& pourtant diserte

« C'est en ne se fixant nulle part que l'on engendre une pensée. »
In Le sûtra du diamant, cité par C. Despeux dans La passe sans porte, p. 165.

8e cas public de La passe sans porte Franz Hellens sur Vialatte

À peines éplorées,
elle effleurait la terre
de toutes les larmes de son corps...

Elle pleuvait...
à en dessiner des gouttières
sur chaque fenêtre.

« Un alignement de hautes portes jalonne la galerie. Certaines ne sont pas fermées.
Si la petite bonne en pousse une, elle entre alors dans un vestibule qui ne prend jour nulle part,...
»

J. Abeille, La demeure des lémures, 65.

C'est avec plaisir que l'on verrait,
à charge de revanche,
un paysage peindre
un peintre réaliste.

Jacques Sternberg, Divers faits, 50

Coming into being through the act of writing
" Je dois vous faire un aveu. J'ai peine à croire qu'un paysan illettré ait été capable de tracer un tel récit.

— Nulle part il ne se targue de l'avoir rédigé d'une seule haleine. ... » J. Abeille, Histoire de la Bergère, p. 65

Jacques Abeille,
Tombeau pour un amour

dans la lumière de sa perte
Quasi-ermitage de banlieue
en décembre
 Libres masques
Nulle part de telles iniquités ne sont aussi fréquentes et cruelles que dans le domaine de la fiscalité.
J. Abeille, La vie de l'explorateur perdu, p. 29
 En musardant du côté des lémures  

Décembre 2020

Une page d'accueil de l'Observatoire de Paris
 

INNOVATIONS

Par delà les innovations listées ci-dessous, votre patience est parfois requise pour afficher la page appelée par un hyperlien sur lequel vous venez de cliquer. Les 3413 articles (au 23 05 21) repris sur Nulle Part peuvent expliquer cela.

ALÉAS

Le principal aléa est l...a...... l...e...n...t...e...u...r... d'ouverture des pages. Il parait que rien ne peut être fait. Une forme de fatalisme s'installe... LA PATIENCE EST DE MISE. Que sont quelques secondes dans une vie, n'est-ce pas.


  1. La principale innovation visible qu'a apporté au site des éditions de nulle part consiste en la présence de menus déroulants. Un exemple:

 En faisant glisser la souris sur les titres dans la colonne de gauche, apparaissent successivement les recueils, puis les chapitres et enfin les titres des poèmes ou essais. La structure hiérarchique du site se déploie sous vos yeux. Cette clarification rend celui-ci plus lisible.


2. Une autre innovation double cette information sous une forme abrégée en haut de la page:

Si vous teniez un livre en main, cela voudrait dire:

  • ÉCRITOIRE = titre du livre
  • Chômage ambigu de la forme = la TOMAISON comportant
  • plusieurs chapitres dont: Un écartement convenable = chapitre dans lequel
  • figurent les poèmes ...

Cet écritoire contient uniquement des textes poétiques.


3. Un détail encore: le nombre figurant à droite du titre de chapitre indique le nombre de poèmes repris dans le recueil:


4. Les autres "livres" contiennent des textes en prose, des recensions et des essais souvent de nature philosophique, comme dans :

5. Il vous est aussi loisible de  descendre niveau par niveau sans utiliser les menus se déroulant à partir de la colonne de gauche en utilisant ces titres de chapitres imprimés en rouge:

 


6. Une autre souplesse offerte par JOOMLA! est la possibilité d'afficher tous les textes figurant dans un chapitre en ouvrant le menu situé sur la droite (cliquez sur la flèche ↓ pour faire apparaitre le mot "tout" dans la fenêtre):


7. Enfin, c'est de la cuisine interne, mais toujours sur les conseils de M. Dechèvre, j'ai procédé ce 26 novembre 2020 à une optimisation des 3451 images figurant sur le site; et, vous savez quoi, la consultation s'en est trouvée quelque peu "rapidifiée"... comme il me l'avait annoncé. Les images ont été compressées à plus de 58%. cela devrait faciliter la consultation du site. &, soit dit en passnt, je suis assez "fjer" d'être arrivé à faire cela tout seul comme un grand. J'sais pas comment, mais apparemment cela a marché !!!

 

 

   
En lecture abandonnée au jardin...

L'amour envers la nature

Nez au vent  
Histoire de la pensée,
Lucien Jerphagnon
Droit de suite confiné  L'agir corporel de l'insu

De belles rencontres...
(deux liens sous-jacents
vers deux essais
dans lesquels l'auteur
apparait sur NP)

Hypostase
Ritualisations de nos gestes...
L'insu  Un temps de méditante

Une retrouvaille:
Le carnet à la ligne désertée

J'en ai suivi le fil.

Même pas sept ans,
des années-lumière !

COVID-uités: un journal entre pluie et confinement.  

COVID-54 mardi 05 05

C'est ainsi que s'émancipe pas à pas
une pensée faite corps.

L'écritoire = poésie
= cinq tomes poétiques
contenant chacun
plusieurs recueils.
Chaque recueil a
une table des matières.

Radical, libre =
essais en prose
en neuf volumes,
chacun subdivisé
en plusieurs parties.
En tout,
2.800 textes
en dix ans !
(et 39 en plus depuis début janvier 2020)

 

Mai z'enfin!

2020

Vous avez vu comme ils s'emmêlent les pinceaux
ces mal-gouvernants,
ces piètres administrateurs
du bien commun ?
Ils n'avaient de cesse de
nous imposer
ces quasi-assignations à résidence et, désormais,
c'est dans la pagaille même
qu'ils procèdent sans ordre ni méthode avec le bon peuple
dont nous sommes,
incrédules & confondus
face à tant
de médiocrités cumulées.

 

Les 272 essais philosophiques
(au 27 02 20) sont
d'une part le reflet
d'intérêts philosophiques annexes
à ceux rassemblés
d'autre part en chapitres
:

Spinoza, Jean François Billeter
(un sinologue suisse),
des textes philosophiques personnels
sous forme de bribes, d'Éduc-passion, d'Engagements ainsi que
quelques exercices spirituels;
Augustin Berque
, André Comte-Sponville,
Robert Misrahi, Paul Ricoeur,
Alfred N. Whitehead & Isabelle Stengers.
Chaque chapitre contient à son tour
de nombreux essais qui s'offrent à votre lecture...

 

De l'ombre, ils tirèrent les contours de la terre, la chair des images.
& les traces cessèrent de les égarer vers nulle part.

Jacques Abeille, Les carnets de l'exporateur perdu, La troisième histoire d'Inilo, 73

COVID-46 lundi 27 04 2020

Prévenance envers autrui.

Prudence pour soi.

Poésie d'éveil

Le pli de l'éveil 

Le dessin est extrait de la p. 488 du roman
Les barbares; il est de P. Berneron.

Instants d'ouverture 
Mépris de clâsse

 

L'ombre que porte le silence
sur toutes choses

Être en chaque instant 
cover artist: Jon McNaught  « When our​ nationwide self-isolation began in late January, it was said that Chinese people fall into two groups: cat types and dog types. Cat types were likely to suffer less from the quasi-house arrest that drives dog types mad. »

Wang Xiuying has just finished two and a half months in self-quarantine. 2 4 20


« Quand notre auto-isolement national a commencé fin janvier, on a dit que les Chinois se divisaient en deux groupes: les chats et les chiens. Les chats souffriraient probablement moins de cette quasi- assignation à résidence qui affole tant les chiens. »
Wang Xiuying vient juste de terminer deux mois et demi d'auto-quarantaine.

Italie - Belgique, même calculette !

Un biostaticien italien s'emploie à désabsolutiser
les chiffres qui tombent chaque jour.

Giorgio Agamben en parle sur le site Lundimatin.

Un texte de la main d' Augustin Berque a le mérite insigne d'exposer clairement et en (relativement) peu de pages le corpus qu'il a établi en cheminant dans sa vie propre. Voici le lien vers ce texte intitulé: Y-a-t-il une technique naturelle ?

Les marionnettistes

Michel Serre,
Vue du cours pendant la peste,
MBA Marseille, 1721

Le mausolée de leurs errances

Un havre propre

Tant de chiffres absolus nous noient absolument.
Et donc j'ai sorti ma calculette !

Territoires citoyens

Sur un fil de trace

Sortie de confinement,
ou la somme de tous les dangers ?

Un nouvel article de Monsieur P. Sansonetti
sur le site La vie des idées.

Voir l'article du jour,
dans le Journal des COVID-uités,
le 33e jour de confinement
en cliquant sur le titre ci-dessus.

Tancés par la densité
disparate de ces danses

Journal de COVID-uités

Deux ajouts de sources à consulter
sur les viralités contemporaines,
à la pointe des spicules...

 

Un plan, des retouches nombreuses & quelques citations supplémentaires en fin d'essai .

Bref, une mise à jour !

L'inconnue dans la maison Quelque part,
il y a un homme qui sait.
 
Car l'air, lui, va sans entraves, insoumis par essence ! Lien  B. Latour vient de mettre à jour
ses propositions de lieu d'atterrissage
dans un article dont l'UCLouvain
a eu la bonne idée
de faire une actualité.
Le titre est très révélateur
du style d'humour assez British
dont l'auteur est empreint:
Imaginer les gestes-barrières contre le retour à la production d’avant-crise. C'est un petit bijou.


Le journal des COVIDuités

COVID-27: mercredi 08 04

La mise à mort de nos servitudes,
selon Spinoza
COVID-19: des infos fiables Une réorientation stratégique,
une bribe philosophique
La

 & sur ... le sablier ...L'écritoire = cinq tomes poétiques
contenant chacun
plusieurs recueils.
Chaque recueil a
une table des matières.

Radical, libre =
essais en prose
en neuf volumes,
chacun subdivisé
en plusieurs parties.
En tout,
2.800 textes
en dix ans !
(et 10 depuis début janvier 2020)

Les confits nés,

avril 2020

La conjonction des Pléiades avec Vénus est expliquée comme ceci par la Société Astronomique Liégeoise:

« Cette première semaine d'avril 2020, nous assisterons de jour en jour à l'approche de Vénus vers l'amas ouvert des Pléïades jusqu'à leur conjonction ce vendredi 3 avril.
Le spectacle est visible à l’œil nu, aux jumelles, tout comme avec un instrument d'observation. »

Les 272 essais philosophiques
(au 27 02 20) sont
d'une part le reflet
d'intérêts philosophiques annexes
à ceux rassemblés
d'autre part en chapitres
:

Spinoza, Jean François Billeter
(un sinologue suisse),
des textes philosophiques personnels
sous forme de bribes, d'Éduc-passion, d'Engagements ainsi que
quelques exercices spirituels;
Augustin Berque
, André Comte-Sponville,
Robert Misrahi, Paul Ricoeur,
Alfred N. Whitehead & Isabelle Stengers.
Chaque chapitre contient à son tour
de nombreux essais qui s'offrent à votre lecture...

 

 

Statistiques

Membres
17
Articles
3420
Compteur de clics
5218934

Recherche

Aphorisme, comme ça...

« La retraite est une chose merveilleuse,
qui libère de terribles puissances.
& elle donne au silence de grandes douceurs. »
Gilles Deleuze, dans une lettre adressée à Arnaud Villani,
publiée dans L'abeille & l'orchidée, p. 149.

 

Textes récents

Juin 2021 Approches du solstice déjà !: / Hébergeoir poétique / L. Wittgenstein sur 'faire retraite'Retrouvailles capitales / Pointages sur printemps tardif / Féminines terminales / Laurent de Sutter veut en finir avec... / Féminines terminales / Pointages sur printemps tardif /
: / Ne pas baisser la garde♥Quelques ressources électroniques pour l'ÉthiqueUne pratique d'écriture... au service d'une géologie corporelle propreUne forme de pétulance / Digresser, tout un artUne atmosphère noiraude / Nos dormances propresil s'était débrouillé.Songe à toute la patience qu'il faut à une plante...Cohérence rétrospective / Florales invitées / Françoise Bonardel, Bouddhisme tantrique & alchimie / Le Clézio, Le flot de la poésie...Navettes virevoltantes / Essai transformé: Comme elles ne nous parlent, nos autorités politiques / Homéostasie — « Il appartient aux philosophes... » — Tentacules— « Il appartient aux philosophes... » — TentaculesPourquoi cela marche mieux en extrême-orientProses adressées en texticules éparsS'avivent. / Le propre du sujet, J. F. Billeter / Il patiente, tapi là. / Lao-tseu, notre guide vers l'insondable: médiatrice en cheffe Catherine Despeux ! / Quanrante heuresLenteur des choses tuesComme elles ne nous parlent pas, nos autorités politiques / Les couleurs de mai 2021.
AVRIL SUR LE FIL, 2021:/ La mésologie en deux gloses & deux terminologies / Comment la fée rosse les assujettitNon-binaire, synchrone: un nuancierComme ils ne nous parlent pas / On paletot di pus' 22 4 21 / Main courante 19 4 21 / La moelle du phénix rouge, Catherine DespeuxCatherine Despeux, sinologueÊtre soi-même, une autre histoire de la philosophie; Claude RomanoLe chat, cette personneTorsions à l'écart, 8 4 21Under a probable nap !L'ocre couleur d'un avril sur le fil, 2021Dégager les axes /
Mars 2021:/ Hildegarde, Léo HenryLe charmeur de serpentLes organes de l'ombre /Appel aux grandes-soeurs-climatLa respiration méditative / L'équinoxe des souffles / De dehors, entre au-dedans / Le propre du sujet: les quatre thèses / Faire avec les arts situés / Ce petit grain, là...
Février 2021: / Lao-tseu, le guide de l'insondable / Le sans-fiorituresRoutes de sel blanchies...Le propre du sujetMenuet nocturneJournal de bord d'un confinement éternisé / luvan, Agrapha / Sur une progression en rhizome à travers mille plateaux / Vacuités, Françoise Bonardel / Rhizomes purifiés / Le temps d'une vie.
Janvier 2021: / Hypostase / Faut-il brûler les postmodernes ? / La vulgarisation scientifique: tout un art !Une mise à mort de nos servitudes / La vulgarisation scientique: tout un art ! / Une poétique de l'ancrage / Vinciane Despret, Au bonheur des morts.
Décembre 2020: Je l'ai lu dans leurs yeux / Lao-tseu, précurseur de la décroissance ? / Le Giacometti de Charles Juliet / Vouloir posséder plus que l'autre (Mehdi Belhaj Kacem) / Charles Juliet sur les Profondeurs / Franz Hellens sur Vialatte / Libres masques / Quasi-ermitage de banlieue en décembre / Jacques Abeille à tous les étages: Histoire de la bergère / En musardant du côté des lémures / Tombeau pour un amour dans la lumière de sa perte / Les carnets de l'explorateur perdu.

Novembre 2020: Dans les replis de l'écart / La passe sans porte / D. Odier: la folle sagesse de la yoginiMenus structurants / La béatitude, késaco ? / Qui est donc Spinoza ? La version suhamienne / Habiter en oiseau, Vinciane Despret / L'amour intellectuel de la nature en ce jardin paresseux / Éric Delassus, L'amour intellectuel de Dieu / Comprendre / L'éloignement du monde / La vie de l'explorateur perdu, Jacques Abeille.

Octobre2020: / Du réel sertir la rugosité / / ConfianceSe laisser respirer par la nuitCasse-cou / Les arts situés / PavéesAssise génératriceEntre constats et prophétie autoréalisatrice / Courroux / De fil en fil.
September morn 2020: / Un vent dessicantL'harmonie vibreCoursivesPoète-cueilleur / Furtivité soyeuse / Naitre au jour neuf / OmbrePonctuationsTimbre / Parcours / Les troubles du récit, narrés par Jean-Marie Schaeffer / The dimmer.

  August 2020: Nos normes intérieures / Perditions / Syntaxe / Un automne corporel / Amours éclatésTraductions rencontrée du Tao / Spinoza, Méthodes pour exister de Maxime Rovere / Se naturer, ce processus de naturation de soi: la néologie au service de la Φ ! COVID-19, de nouvelles infos fiables / La clef des ombres, Jacques Abeille / Dans la tempête virale, avec Slavoj Zizek / D'août, la pomme.

Joui-yeah!: / Une mise à jour du nombre de morts par jour attribuables à la pandémieLe non-vouloirPalper la respiration énergétique du cosmos / Une dérobade / Nos vies comme évènementUn tramage urbainDu corpsLunaisons / L'Éthique de Spinoza: Dynamique formelle interne / Le conatus de Spinoza / De quelques fondements de la vie qui coule en soi.
Dis-joints juin 2020
:  / DécombresTendresses / Coprésence / Politesse / Ténacité / Chômage / Une somnolence grise / Paysages marchés / L'Éthique de Spinoza: dynamique formelle interne.
Maiz'enfin ! 2020
: / Le Giacometti de Charles Juliet / Métamorphoses ? euh...L'amour envers la nature / Spinoza par ses amisNez au ventL'agir corporel de l'insu / Droit de suite confiné / Histoire de la pensée, Lucien Jerphagnon / Ritualisations de nos gestes...HypostaseLe carnet à la ligne désertée / L'insu / Un temps de méditante / Les barbares, J. Abeille: citations / COVID-uités: un journal.