Paru en 1998 Paru en 2003

Les deux auteurs sont des exégètes reconnus de l'oeuvre de Spinoza. L'un, Pierre-François Moreau est un historien de la philosophie qui enseigne à l'ENS de Lyon. L'autre, Robert Misrahi, a fait carrière parisienne en philosophie et possède par ailleurs une oeuvre propre qui a fait l'objet d'une lecture attentive sur Nulle Part. Tous deux sont des traducteurs de l'Éthique. C'est par celle de Robert Misrahi que la première plongée dans l'oeuvre majeure de Spinoza s'est effectuée. Son appareil critique, plusieurs centaines de notes, a permis d'aiguiser, puis d'affermir une lecture personnelle de l'Éthique. Celle de Pierre-François Moreau aux PUF est attendue avec impatience (elle est annoncée pour janvier 2020). Entretemps, celles de Charles Appuhn et de Bernard Pautrat ont également peaufiné un approfondissement en mettant au coeur d'une lecture le rôle majeur que prennent ses traducteurs !

Bref, ils sont chacun une autorité en la matière. Vu de l'extérieur du monde de la philosophie, on peut aimer la philosophie sans être philosophe, n'est-ce pas, ils ne semblent pourtant pas appartenir au même "club" exégétique... Ils ont aussi posé des choix de traductions qui connotent leur lecture de l'oeuvre traduite. Leur oeuvre propre en atteste souvent. Le savoir permet de se frayer à son tour un chemin...

Dans ces deux ouvrages, l'aîné a précédé le cadet de 5 ans. Le simple parcours de leurs tables des matières respectives livre déjà quelques clés sur ce qui différencie leur approche. Avoir conscience de l'existence de courants parmi les commentateurs aide bien sûr à éclairer notre parcours personnel.


Statistiques

Membres
17
Articles
3248
Compteur de clics
3705277

Recherche