Couverture originale et sa quatrième page de couverture de l'ouvrage datant de 1981◊

Pour de probables raisons ... pragmatiques selon l'équipe mercatique des éditions Retz à l'époque (l'ouvrage date de 1981, une longue histoire chez Nulle Part, avec des développements pédagogiques inédits sur la lecture experte en langue étrangère de spécialités), en tout cas: une jacquette lui a en effet été ajoutée avec un autre titre susceptible de susciter davantage d'achats adhésifs...:

 

Le titre de l'ouvrage tel qu'il figure sur la page de titre, qui fait foi pour les documentalistes-bibliothécaires, dans l'art desquel·le·s Nulle Part s'est aussi par ailleurs formé en cours de carrière, est devenu un sous-titre sur la jacquette◊  Il peut même volontiers s'imaginer un auteur qui avait (il est décédé en 2012) tenu à conserver le titre qu'il avait originellement conçu pour son ouvrage, en dépit d'arguments de vente de l'équipe éditoriale, bien rendu par le sens anglais de « He stuck to his guns »◊

Le sens que François Richaudeau avait donné à sa démarche de lecture/écriture experte n'a que peu à voir avec la philosophie; seule peut-être une efficacité mesurable de lisibilité de textes philosophiques majeurs par des philosophes en vie, réputé·e·s difficiles d'accès, pourrait être éventuellement valider sur ce plan une démarche déjà en cours de reprise d'un propos philosophique, tel celui qui semble en cours avec Civiliser la modernité ? Whitehead & les ruminations du sens commun, et ce, principalement sur le plan syntaxique◊  Il pourrait, si l'auteure en choisissait ainsi, pro-cé-der par allègements structurels adossés au sens que la philosophie contemporaine prend sous cette plume majeure◊  Nous, lectrices/lecteurs amateur·e·s de philosophie, pourrions de la sorte enrichir notre compréhension fine de ce courant novateur de philosophie cpntemporaine◊  Peut-être, j'en fais le pronostic, même acquérir davantage de place dans la Cité, ce dont la première édition de l'ouvrage nous expose de déjà si belle manière comment vivre avec les ruines

C'est d'ailleurs ce que la plume de Monsieur Didier Debaise accomplit dans les deux oeuvres de lui, qui ont pour titres L'appât des possibles & Un empirisme spéculatif: lecture de "Procès et réalité" de Whitehead, ouvrages en lectures sur Nulle Part◊  Ils appartiennent à à la même école philosophique◊  Celle-ci anime de si belle & constructive manière les quêtes du Groupe d'Études Constructivistes hébergé par l'ULB◊  Le processus de lecture experte est d'ailleurs bien loin d'être achevée sur Nulle Part◊  En effet, il s'entreprend en parallèle de lire le philosophe A. N. Whitehead dans l'original de deux  de ses oeuvres tardives de Whitehead: Modes of thought & celui-ci, Process and Reality qui est en commande◊

 

Ce troisième, de la main de William James, tenant de la philosophie pragmatique, est par contre déjà dans la pile de lectures en attente, mais non encore ouvert...  La philosophie pragmatique exposée par le frère de Henry James, le romancier & nouvelliste anglo-américain (sweet University Memories !)◊  A Pluralistic Universe  À mon avis, il s'agit là d'un processus de lecture au long cours, au moins de plusieurs mois, au vu de l'éclectisme, sur un rythme pourtant serré, des lectures sur Nulle Part◊


Statistiques

Membres
17
Articles
3169
Compteur de clics
3177832

Recherche