Ne plus vivre, depuis longtemps,
insupporté de soi
tend les bras à l'apaisement

toujours fragile sur la voie
étroite & discrète, aux linéaments
qui se devinent à l'instant même

où ils apparaissent, funambules
& poreux dans la lumière diffuse
du matin en chambre.

Le temps que suspend la lecture
dans l'impression qu'a le soi
continue le vol lent & persistant

des horloges.
Les yeux savent accueillir la pause
d'un étirement fécond.

Le corps se brasse en mouvements
au service d'ancillarités bienvenues
... & consenties.

Renvoyer les ébruitements
humains du périurbain
dans la bande des infrasons.


Statistiques

Membres
17
Articles
3218
Compteur de clics
3425899

Recherche