Cherchez le point commun... ↑→
 

Ce supplément annuel de Galaxies, revue de SF, contient un article & une nouvelle d'Éric Morlevat.

D'abord félicitations aux éditeurs de trois cahiers sur quatre, bien relus... Le quatrième, ortograf' à la Gaston ! & c'est pas gentil pour Gaston, je vous assure !

L'article qui a retenu mon attention devrait faire partie des critères de sélection de tout jury attribuant des prix pour des nouvelles en SF; les auteur·e·s en sont apparemment friand·e·s. L'article s'intitule: They come from outer space ! L'intro: des dangers de tout faire soi-même; suivi d'une Critique de xénomorphologie fictionnelle, s'étirant en Recettes faciles pour concocter l'inconnu pour aboutir à un Mens sana in corpore alienum. Une conclusion optimiste s'efforce de faire passer la pilule ! Un pur ravissement !

L'auteur est suffisamment informé pour se permettre d'être ironique sur l'univers sciencefictionnel; il s'y met en abyme tant d'imaginaires cassés, mal casés que l'embarras du choix en devient gênant (surtout s'il la gare de triage ne trie pas assez... L'auteur entreprend de nous guider dans d'autres univers possibles, moins... adulescents peut-être. Ma suggestion, pas la sienne.


SCIENCE

Pour écrire de la SF, être féru de sciences, cela aide à ne pas dire n'importe quoi. C'est indispensable, non dispensatoire. L'indispensé est l'espace spatio-temporel à travers lequel il est recommandé de déconstruire ces racrapotées d'univers rabougris qui foisonnent trop en ces textes courts qui souvent en disent tant sur l'égo de leurs auteur·e·s alors que leurs imaginaires circonscrits ne nous apprennent rien, si ce n'est, bien sûr, sur leurs égos, ces univers en expansion...

L'astronomie des plurivers créatifs qui nous entourent est un must, non ? Deux ouvrages d'une astronome liégeoise peuvent y aider: Yaël NazéL'astronomie des anciens, Belin, 2009 (prix Jean-Rostand 2009), récemment réimprimé & Art & Astronomie - Impressions célestes, Omnisciences, paru en octobre 2015. À mettre entre toutes les mains !

La physique, aussi: Copernic, Einstein, Galilée, Newton doivent accompagner les nuits de ces plumes sciences-fictionnelles. Conceptuellement en tout cas.

La biologie, qu'elle soit exo ou terrestre... végétale ou animale.

Autrement dit, savoir de sources sûres comment fonctionne tout le réel aide la fiction à s'en écarter créativement.


FICTION

Un autre prérequis, je suis presque gêné de devoir le rappeler, mais savoir écrire est un incontestable plus quand s'écrit de la fiction; É. Morlevat possède cette pliure temporelle-là, foi d'une nouvelle publiée dans un autre cahier: Genèse (enfin une explication !). Tant de dialogues poussifs se croisent en ces pages...

Grâce à l'article d'É. Morlevat, je comprends mieux maintenant pourquoi j'abandonne rapidement la lecture de tant de nouvelles publiées dans Galaxies, qui, fort heureusement, comporte également des dossiers très informés sur différents aspects de ce type de fiction.

En voici deux, choisis pas tout à fait par hasard... Notez en passant l'excellence systémique du graphisme en page de couverture.


HIT-PARADES (Salut les copains !)

Ah oui, et pour le prix Pépin 2019, je propose qu'il soit requis de leurs impétrant·e·s d'avoir lu

  • tout Jacques Sternberg, Contes froids, brefs, etc. inclus,
  • & Félix Fénéon, ses Nouvelles en trois lignes sont une délectation absolue,
  • & Louis Scutenaire fait également montre de fulgurances assidues en ses Inscriptions (deux volumes réédités chez Allia),

because la production 2018 est assez navrante, au contraire du millésime précédent qui, lui, tenait mieux la route. Enfin, c'est mon avis, hein !

Il s'agirait peut-être pour ces nombreux jurys de prix en tous genres, qui lisent à compte d'auteur·e..., de critérier davantage les candidatures... sans tomber dans les excès mercantiles.


NB

J'ai redécouvert Galaxies à l'occasion d'une conférence en bibliothèque publique, coorganisée par la BILA & le Centre de lecture publique Renaud Strivay  en novembre 2017. C'est grâce à des groupies sternbergiens envisagiés (Le Visagier, néologisme traductif personnel, jamais proposé à M. Zuckerberg) que j'avais pour la première croisé leurs univers....

 


Statistiques

Membres
17
Articles
3145
Compteur de clics
3090312

Recherche