Karel Logist (2011): Mademoiselle Grand et Monsieur Belle, Maelström, Bookleg #74, 46p.

Un hommage à la simplicité
Des images font mouche  
L’esquisse de sourires  
sur le visage du lecteur.

Sobriété de la phrase
Allègement des charpentes
Vivacité des humeurs
L’aphorisme pulse sous la cendre.

Plaisirs, éloges
De la tendresse à ras bord
Du Grand art familier
De la Belle ouvrage.

Sortons la poésie  
de ses ghettos,  
ses coteries.
Disons des vers piétonniers.

L’homme, la femme:
leurs liens,
ce qui les éloigne,
les rapproche.

Parfois le « tu » devient soi ;
souvent il dit une femme
aimée, aimante, passée.

Laissez-vous porter par la joie
de partager cette flamme-là.

Trois euros, chez les vrais libraires
Les petits bonheurs n’ont pas de prix.


Statistiques

Membres
17
Articles
3219
Compteur de clics
3436948

Recherche