Mois de mai 2018

Calendrier magique : [estampe] /
[lithographies de Manuel Orazi] ;
[textes d'Austin de Croze] 1896

Merci à la Bibliothèque
nationale de France
et son site Gallica.
Puis- je ?
Vous recommander
la lecture suivie
de ce Flotoir,
qu'anime si
authentiquement
Madame F. Trocmé ?
Elle y tient un fil
de lectures réfléchies.

Bruges, 1457-1484: Colard Mansion Sans entourloupes
 

Il faut parfois pouvoir être sage pour deux.
 Il faudra un jour que les compagnies d'assurances...
Guerre civile russe
L'entretien de presse
Écrire en partant de mon propre cas, Finesse du travail artistique, Un parcours, Un regard & Volé chez Emmanuel Hocquard
Dont se nimbe
 
Marche vers l'excellence
 
Retour attendu:

journal au bord d'un havre

Impulsive

Dégoulinées


L'idiotie et l'émotion-écriture
chez Emmanuel Hocquard
À l'ombre de la Madeleine

Un peu de temps de dimanche 13 ?
Un essai philo de dernière les fagots, ça vous dit ?

La mésologie, est-elle compatible
avec « L'éthique de Spinoza ?»

Une vente de livres

L'écriture comme incision

 
Une vie met une vie
Un sourire si solaire

Les monnaies locales et la loi de l'infini

 Dé-corticages
Retour attendu:
journal au bord d'un havre

 Café corsage éveil

Spinoza de jardin
An oblique
ridged on infinity
 
Le cours de P.I.S.E Emmanuel Hocquard annoncé...
Joie au coeur, entrevue sur le Flotoir trocméen,
dans l'aube habitée d'une saison belle

sous des vents à la fraicheur d'éveil,
infiniment paisible de se trouver ainsi
en retrait du monde
   Suivre le cours des Pisans avec Emmanuel Hocquard

Cette prose est de race addictive, tout à la fois:

amoureuse,
burinée,
chamanique,
déroutante,
émulsive,
faramineuse,
goûteuse,
haletante,
initiatique,
jouissive,
karmatique,
libératrice,
météorique,
from nowhere,
onirique,
précise,
quintessencielle,
rainurée,
symbolique,
terrébreuse,
urbicandesque,
vorticienne,
wagnérienne,
xylographique,
yogique,
zen.

Ceci aussi, à propos de Barthélemy:
« Et puis son énergie prit un autre cours
et même ces affres cessèrent.
Il s'abandonna à l'appartenance
qui l'avait étreint peu à peu
jusqu'à ne lui laisser plus
la moindre issue. » 196 Jacques Abeille.

   Vent baroque
Un clair-obscur lumineux

L'étrange pénétrant
Mode d'emploi
Appétit du vivre
confirmations...

Statistiques

Membres
17
Articles
3191
Compteur de clics
3247225

Recherche