S’offre chaque semaine
une embellie, une insistance
à faire circuler l’énergie disponible

— plus égale et présente, toujours
neuve, différente, surprenante
aux mains à l'écoute —,

à s’innover sans coutures
vers une sérénité du corps honoré,
qui le comble et l'approfondit.

Cette part du réel surgit
au soi innervé d'énergie,
la matière même de soi.

Elle insiste et le creuse,
cette part du réel
matricielle au soi*,

elle l’incite à insister,
à creuser continument
le chemin, la voie, le tao, sentier

dans le basalte personnel,
cette pierre de lave noire
accouchée par le magma

en ces indiennes montagnes**.
Chaque séance renouvèle l’insistance
en découvrant, en initiant

de possibles voies contenues,
continues, insistées
à même le soi.

Voies neuves ou parcourues
d’autre façon,
comme un paysage familier

défilerait différemment
parce que chaque instant
insiste à l’unique.

Ces parcours, inspirés
par l’occasion que l’instant fait,
sont du potentiel approfondi,

mûri, médité en soi.
Les premiers temps
à l’insu même du soi,

puis affleurement conscient
du corps de soi,
une neuve voie d’appétit recueilli

aux creux
de ces sentiers
possibles.

Ces séances sont comme
des BD sans paroles:
leur force tient au silence verbal,

au verbe tari qui libère
ces petites musiques
façonnées de l'intérieur.

Persister sans insister:
chemin, voie, tao au long cours,
comme ces fleuves de montagnes

qui vont au gré des vallées
qu’ils ont eux-mêmes
creusées.

Nulle re-naissance, no rebirth
Juste ces chemins de traverse
qui sont parties essentielles

d’une insistance à vivre
l’en soi généré à même
ce basalte d’abord si mal taillé

par la vie
qui va
sans savoirs.


* Exister = ex-sistere, être placé hors, sortir de, se manifester, se montrer. En indo-européen, la racine sta signifie « être debout» (comme se le  rappellent les langues germaniques: «NL  staan, EN to stand »).


** L’Inde  s’est  détachée  du  continent  africain  il  y  a 65  millions d’années.  Elle  a  alors  stagné  sur  un  point  chaud  dans  l’océan indien  qui  lui  a  fait  couche  après  couche  ces  hautes  montagnes de  basalte  noir  au  nord-est.  Puis  elle  s’en  est  détachée  pour continuer  sa  route  vers  l’Asie.  Le  point  chaud  est situé  à  4000m de  profondeur;  à  force  d’insister,  des  îles  sont  nées  telle  La Réunion.
Ce  très  beau  reportage  de  2012  est  passé  vendredi  8.8.14  sur ARTE  TV,  dit  par  Jacques  Gamblin;  il  montre  bien  toute  la  vérité qu’il  y  a  dans  « Le  réel  insiste ».  (Mémoires  de  volcans,  F.  de Riberolles).
Ma  réflexion  trouve  son  origine  dans  l’entrée INSISTANCE du Dictionnaire philosophique d’André  Comte-Sponville  et  dans  un Impromptu. (éditions PUF). La photo est extraite du reportage.

 


Statistiques

Membres
17
Articles
3075
Compteur de clics
2754551

Recherche