Être l'égérie érigée de soi,
havré dans une rue navrée
de recevoir tant d'errances

que le dieu Voiture évide:
être indifférence
face aux indigences indigènes◊

Être inhérent au soi circulant,
traversé par ce souffle
de puissance énergétique◊

Être substantiel
dans son in-errance,
comme assiégé

d'immanence:
mettant à nu
l'intérieur

à l'avers d'une force pulsive,
endogène à la vie
telle qu'elle passe

aussi par l'en-soi
profond, enfoncé,
intrinsèque au flux,

implicite & insufflé
dans l'anonymat
de la multitude,

grouillant de vitalité,
chemineau constat
du passage contigu

à travers un massif corporel
désormais sans postériorité,
à même l'intransigeante

instantanéité◊
être inattribué, rétif aux étiquettes,
lignes réductrices

évanouies dans les cheminées,
comme évacuées
sur l'infiniment réel◊

Triturer les analogies
jusqu'à la densité même
des acquêts concrets de l'accompli,

trouées immergées
à l'écart des déchirures,
comme portées par les notes

qu'elles transpercent
de leurs archets aériens,
effleurant sans peine

les cavités boisées
des contrebasses
aux cordes à peine pincées

par deux doigts évertués,
tenaces face aux notes qui les possèdent,
éberluées par ces sonorités

sororales,
immaculées
face au ça qui les obèrent◊


 Le René Char des Feuillets d'hypnos s'invite en passant.
Celui de L'Avant-Monde
peut-être bien aussi.

Statistiques

Membres
17
Articles
3233
Compteur de clics
3552147

Recherche