Les émeutes intérieures  
convoquent la fixité.

La dépose régulière de soi  
mène à une essence fluide:
elle seule sait huiler  
les rouages
pour en aviver les émois.
Les apaiser en fin.

Il a fallu attendre
que ma guide grandisse  
calmement
dans son univers  
pour (enfin) lui confier  
l’éclosion de l’énergie.

« Rien n’arrive par hasard. »

L’accomplissement  
qui se dérobait, erratique,  
se concentre, cible,  
indique un chemin.

Avoir toujours su  
que cela m’échappait.

Avoir toujours su
que l’intérieur devait être rangé
– la sclérose parentale & muette  
n’a jamais été d’un grand secours.

L’harmonie vitale  
livre ses recoins.

Une certaine cohérence interne
affleure désormais.  
Une litanie de rendez-vous  
personnels manqués
avait suspendu la vitalité.
Elle revient, de loin en loin.

Les émeutes intérieures  
convoquent la fixité.

Aucun désir d’immersion  
dans de lointaines civilisations
orientales dont pourtant
la philosophie m’émeut.

Leurs brouillards équivoques
s'enracinent en mon terreau.
***
29 12 11, 9 10 12 & 5 1 15


Statistiques

Membres
17
Articles
3337
Compteur de clics
4381112

Recherche