La mer fixe l’attention
sur le rien, par-delà
le dessein des vagues.

La mer émousse une intransigeance céleste,
pleine d’un rituel amarré à la lune.

La mer abstrait des savoirs,
trace l’humeur magnanime.

Être posé là corrige bien des erreurs,
précise la saveur d’un corps féminin
vaillamment agenouillé à même la vague
d’où monte une humeur féline...


Ce texte extrait de Primautés marines a pour fonction de présenter une photo d'ambiance.


Statistiques

Membres
17
Articles
3225
Compteur de clics
3487081

Recherche