La mer est sans repos.
Son assaut s’éprend de la plage  
qu’elle grignote aux mouettes.
Elles la savent vélléitaire.
Elles auront le dernier mot.
Provisoire.