Brefs dialogues

- La femme (à son mari, mais afin que nul n'en ignore aussi): Ce sera la prochaine.
- Moi (me tournant enfin vers elle): Non, Madame, la suivante.

Plus tard, quand, effectivement…
- L’homme (trop audible): Ah, Monsieur avait raison.
- Moi (penché vers lui): Ben je sais juste compter… il (le garde de sécurité qui autorise ou non les coupe-files...) laisse passer 15-16 personnes à la fois, coupe-files compris.

La jeune dame à mes côtés - je ne la connais pas - dans la file savoure en silence et sans connivence. Elle jettera un regard par-dessus son épaule pour savoir si la coupure ne s’est pas juste faite après nous, preuve qu’elle n’avait rien raté; je n’ai même pas vérifié… Donc ne sais point répondre.
La force des faits sur l’opinion, renforcés par la contingence...

Quand j’ai eu ainsi répondu deux fois, gentiment, à ce qui était trop bien audible, le ton s'est fait davantage dans la confidence. Pour le plus grand bénéfice de tous.
Cela m'a rappellé Annie Hall, évidemment, si ce n’est que je n’étais pas excité comme une puce, à l’image de Woody, mais juste factuel. Ils ne m'ont pas empêché de méditer. Tout en étant attentif et vigilant à l'entourage (trop) sonore...

Une fois à l'intérieur, j'apprécierai cette gestion des flux - 25' d'attente -: l'exposition respire mieux.


Statistiques

Membres
17
Articles
3218
Compteur de clics
3426763

Recherche