Il se tenait debout, non loin, poignets repliés,
livrant l’avant-bras naissant
à la caresse solaire.
Il attendait qu’il décide.

Rien n’échappait à son regard mobile,
ces yeux plissés filtrant la belle lumière,
comme à travers les lamelles
d’une persienne du Sud.

Le corps pivotait parfois pour appuyer,
immobile, son regard pointu, précis.
Sa raideur même invitait  les oiseaux
à vaquer au sol, pas si loin finalement.

Le noisetier livre ses branches basses
à l’amorti d’un balancement,
comme d’un vent aux aguets.
Sa présence se dissout dans l'environ de soi.


Statistiques

Membres
17
Articles
3226
Compteur de clics
3515036

Recherche