Un vent aux poussées récurrentes
fait de chaque feuille
une cymbale vibrionnante

sous les balais de l'instrumentiste.
Toutes consentent
à se chalouper

les neurones
sur fond de ciel bleu.
Les pinèdes résistent,

frémissant à peine.
Tant d'arbustes aux feuillages gras & pérennes
assistent au concert sans y participer.

Le souffle bouscule les joues
d'une chaleur qui se cueille
à même chaque goulée.

13 10 19 14h15


Statistiques

Membres
17
Articles
3234
Compteur de clics
3559597

Recherche