Un vent dessicant
dissèque à même l'arbre
quelque feuille bousculée

qu'un pédoncule affaibli
livre à la portance
d'un vent pourtant bref.

Chue, il lui échoit, organique,
de prendre le temps
de se composter

une place de choix
dans l'infinie succession
des saisons éparpillées.

Une alarme fébrile d'elle-même
attente à la viduité vespérale
d'une nature où rien n'intercède,

comme hors d'atteinte
d'une plénitude plantée là,
emportée par un équilibre

sans porte à faux, tel un portefaix
contrefait à même
l'organicité faufilée.


Statistiques

Membres
17
Articles
3349
Compteur de clics
4483462

Recherche