Un constat,
ne voulant
rien prouver,

pose le regard
sur le corps de soi,
dépouillé

des angoisses du Gamin*,
celui qui creva
de faim pendant

cinq ans au creux
de Leur guerre.
Ce couvercle ôté,

l'horizon dégagé,
les pales des éoliennes
y caressent

cet air apaisé
d'un printemps
qui a le bleu au coeur

et le sourire si solaire.


* Mon père avait quinze ans en mai 1940. Je naquis quatorze ans plus tard, moins de neuf ans après la reddition de l'Allemagne hitlérienne.


Statistiques

Membres
17
Articles
3043
Compteur de clics
2605274

Recherche