L'intérieur retrait de soi en son havre
dispose le temps au service du progrès
de lectures, mais aussi la tenue du corps dispos
et la maison en un ordre qui lui convient.
Le temps de végétaliser le regard
en changeant de table à écrire.
La luminosité du dehors
n'a rien de bien lux-ueux:
elle peine à s'extraire
de l'uniformément gris.

Une heure de lecture attentive,
dico à portée de main:
DeMorgen informe
sur l'état du monde
vu de Flandres.

Équipe éditoriale de qualité
édition de la fin de semaine.
Merci Facteur/Factrice !

Une assurance née du chemin conduit
plonge profondément ses racines de joie
dans la matière vivante du corps paisible.
 

Activités nées
intuitions variées
d'évidences de perfection
résultant du mélange fin
entre corps actif
& corps lirécrivant.

Cet équilibre améliore
le confort de soi.

L'aplomb de soi en surplomb du monde,
même environnant,
promeut une paix intérieure.

Une demi-heure extraite au cocon content,
le marcheur démarche le proche
à travers pluie fine & crachin.
Chemin mémoriel du demi-siècle d'un homme:
paysages rembrunis de brunes pendues
aux canopées lointaines.
Trop de manoirs discrets en second rang,
se tenant éloignés de la rue
comme s'ils s'appropriaient un paysage.
Trois maisons de premier rang
accrochent le regard; tant de souvenirs
y sont accrochés.
Ces quelques traces avaient rendu le lieu aimable,
à défaut de s'y être senti accueilli...
il y a quarante ans !

Statistiques

Membres
17
Articles
3057
Compteur de clics
2675285

Recherche