La pluie est au repli mouillé de soi.
Le café fume au refuge charmant.

Une retenue feuillue fait buvard.
L’air hésite entre le tiède & le chaud.

Il règne cette paix grise de l’été
aux confins du rien.

Une vie simple est bonne.
L’harmonie de l’instant est une joie.

Les mots s’offrent sans effort.

Une détente sans somnolence  
ralentit les rythmes vitaux.

Nous armerons leurs rivières  
au débit calme et majestueux  
d’effluves de santal.

24.7.13 14h


Statistiques

Membres
17
Articles
3175
Compteur de clics
3190588

Recherche