Lendemain de deux périodes caniculaires en juillet-août 2018:


Les poumons de la ville
respirent à l'aise.
Leur souffle anime
les rues d'une fraicheur oubliée.

Les humains gèrent bien mal
l'intérieur de leurs locaux:
il y règne une touffeur
que la pluie nocturne

a balayée de la Terre proche.
Le temps d'un sanwich,
d'une coupelle de fruits,
d'un café exquis,

le soleil éclairait à nouveau
la ville grise perdue de vue
le temps du repas.
Concert aux carillons de l'église

majeure du centre;
cet accueil sonore
qualifie la beauté
de la ville familière.


Statistiques

Membres
17
Articles
3043
Compteur de clics
2605328

Recherche