di 16 6 19

Surgir à la lenteur écarlate
d'une dépose sous le pommier La Paix.
Il s'ouvre au regard appuyé

une dizaine de fruits formés,
au vert confondu à celui de ses feuilles.
Il porte. Tant de feuilles pourtant

résistent mal à quelque infestation naturelle.
Les lémures murmurent
leurs silences grégaires

à même les anfractuosités
des pierres sèches qu'ils entourent
d'infinies prévenances.


Richard Powers, The overstory, 41 (l'original de l'arbre-monde):

An old man, I want
only peace.
The things of this world
mean nothing.
I know no good way
to live & I can't
stop getting lost in my
thoughts, my ancient forests.
The wind that waves the pines
loosens my belt.

The mountain moon lights me
as I play my lute.

Très belle langue que la sienne. Trame narrative travaillée jusqu'à épurer la distance qui éprouve l'écart du monde. Ce roman épèle les arbres sous leurs linéaments. Chaque famille, chaque héros, se voit offrir un chapitre (première partie) destiné à bâtir la charpente d'un roman qui s'égrène en autant de présents heureux. Les trois bagues que les trois filles reçoivent en héritage de Ma Sih Hsuin, Shangai, cèlent en leur jade chacune le réel qu'elle emporte:

  • the first "at the boundary of the past that none may pass back over;
  • "the second is that thin, straight line of the present;
  • "the third is the future, a magic mulberry far to the east, where the elixir of life is hidden.

Me19 6 19

Peaux aux duvets assouplis
par d'assidues intimités
avec les huiles corporelles.
La main caresse l'éveil
pour effacer la dernière torpeur
du sommeil échu.


Ve 21 6 19 2h10

D'autres fois, la veille est
rétive à la somnolence,
antichambre du sommeil.
Chaque éclosion du réel
s'accueille pour ce qu'elle est:

le simple report d'une indolence
à venir; nul ne contrevient au réel.
Il est sans contrepartie.


Statistiques

Membres
17
Articles
3235
Compteur de clics
3564856

Recherche