Cette fleur de fraises, sombre,
un regard où perce
une puissance déterminée à être,

sourcils affrontés,
lobes parés d'essentiel,
pose, immobile & tendue,

face à l'objectif du photographe.
Nulle défaillance
ne contiendra sa chevelure de feu

tant sa droiture étreint
par la rigueur faite à sa condition.
Elle n'attend rien.

Elle possède
la force intérieure de sa liverté
dans Raqqa en ruines.

L'intrusion de l'étranger
se lit, intransigeante &
rebelle, dans ce corps vif.


La photo est de Tim DIRVEN, photographe bruxellois; elle est parue dans le supplément du samedi du journal De Morgen daté du 29 6 19. Elle figure deux fois dans Zeno, en couverture & en page intérieure. Il intervient régulièrement sur le site de 11.11.11 & possède un portfolio fourni sur Panos. Il a l'oeil au service d'une morale.


Statistiques

Membres
17
Articles
3191
Compteur de clics
3247164

Recherche