12 12 18

Temps au cotonneux
sans moelleux anticipé:
dès la fenêtre une froideur semble

équiper le dehors proche.
La double, voire la triple
couche peut utilement

tenir le froid à distance
sans enfermer le corps
auprès du foyer.


9 12 18

Être l'égérie érigée de soi,
havré dans une rue navrée
de recevoir tant d'errances

que le dieu Voiture évide:
être indifférence
face aux indigences indigènes◊

Être inhérent au soi circulant,
traversé par ce souffle
de puissance énergétique◊

Être substantiel
dans son in-errance
comme assiégé

d'immanence:

mettant à nu
l'intérieur


à l'avers d'une force pulsive,
endogène à la vie
telle qu'elle passe

aussi par l'en-soi
profond, enfoncé,
intrinsèque au flux,

implicite & insufflé
dans l'anonymat
de la multitude,

grouillant de vitalité,
chemineau constat
du passage contigu

à travers un massif corporel
désormais sans postériorité,
à même l'intransigeante

instantanéité◊
être inattribué, rétif aux étiquettes,
lignes réductrices

évanouies dans les cheminées,
comme évacuées
sur l'infiniment réel◊

Triturer les analogies
jusqu'à la densité même
des acquêts concrets de l'accompli,

trouées immergées
à l'écart des déchirures,
comme portées par les notes

qu'elles transpercent
de leurs archets aériens,
effleurant sans peine

les cavités boisées
des contrebasses
aux cordes à peine pincées

par deux doigts évertués,
tenaces face aux notes qui les possèdent,
héberluées par ces sonorités

sororales,
immaculées
face au ça qui les obèrent◊


8 12 18

Il aurait eu 94 ans aujourd'hui♥ Mais ses cendres reposent en paix sur la terre de ses ancêtres♥ Une pensée s'envole vers lui chaque fois que l'oeil croise une de ses photos, de toute façon♥

Quand le corps contraint le soi serein à l'éveil pour attirer l'attention de sa conscience sur une forme de danger potentiel (un feu maitrisé de foyer non éteint, dont la conscience ne sait pas l'existence, mais lui oui !), cela donne peut-être une demi-nuit de veille♣ Le seul mot à retenir est peut-être bien-sûr♣

Étayer son parcours:
en faire un chemin buissonnier
d'amitiés partagées♣

Cette nuit donc,
il a fait un vent
à mettre à terre

des chaises.
Elles s'en relèveront !
Une main bienveillante, assurément♣

Une belle occasion saisie sur une table de libraire principautairement paisible de comprendre la genèse d'une écriture suivie depuis longtemps sur Nulle Part♣

7 12 18

Immondes entêtés de grisaille,
leurs fines pluies inondent
le paysage figé par l'inconscience
de leurs dettes sans souci
à la planète:
tant de dégats creusés par
leurs modes de vie♣

Acquis à l'assise d'une épure
austère mais rendue confortable
par ses lectures spinozistes,

il va, en meilleure cohérence de soi,
s'efforçant d'une moindre
empreinte nuisible sur la nature

qui l'héberge
& avec laquelle
il est en synergie

visible,
audible,
préhensible♣

 Une écriture joyeuse, prodigue de ses effets, enthousiaste♦
Roman court, longue nouvelle: 84 pages dans la collection poche de cette maison d'édition où se confond trop souvent ironie et humour, mais c'est l'époque, n'est-ce pas♦
La brièveté promeut chez Michaël cette prodigalité généreuse qu'il a vissée au corps♦
Il se laisse même dire dans ce roman, en cuisine: « Toi, tu parles trop mais tu me plais♦ Prends un couteau & fais ce que je fais♦ » 26 Bonne écoute de soi♦ Bonne lecture à vous ! J'y ai pris plaisir

5 12 18

Vaccinée,
la voiture,
contre l'indifférence.


Ces moutons au pré
vaquent à leur repas.
Nulle urgence. Aucun stress.

Sous leurs lainages,
une sérénité
inspirant peu l'environ

survolté d'un trafic d'autos
pas toujours si mobiles
à force de précipitations

individualistes
et de multiplications
de ces salons ambulants

sur nos routes
embouteillées
par leurs épouvantails.

Par la tenture
écartée
fenêtre close:

Nuits suaves

nuits du vide
nuits claires

jaunies par les artifices
nuits sèches
trottoirs en pause


4 12 18

À l'opposé des gouffres, il est d'autres puits: « On peut, en effet, imaginer

  • une remontée de ce puits de lumière & de matière,
  • une capacité à gravir des niveaux, degré par degré,

comme sur une route surchauffée le paysage se met à vibrer & frémir par nappes. »

Jean-Clet Martin, in Multiplicités, à propos de Plotin, p. 16.

Par la fenêtre ouverte, cette pluie dense sonorise l'environ jardinier d'une régularité accueillie.

Avoir le souci de l'aération de soi:
saines activités saisonnières au jardin,
sécateur attentif à la main.
Un ravissement de chaque instant.

L'heure quart, en deux fois, consacrée à porter attention à la vie végétale offerte dynamise le corps au-delà de son séjour. Quatre pommes chues de leurs inaccessibles hauteurs m'attendaient, comme si elles constituaient une ristourne pour la concentration offerte à l'exubérance de leurs branches en orientant l'effet, en vue d'une fructification la saison revenue.


2 12 18

Glanes fugueuses...

 

 

Pépites sans fin,
jamais lues jusqu'à ce jour◊


Un délice, six textes
courent sur la page;
à savourer
tant que tirage dure◊
21/175
 
Salon de la petite édition,
propulsé par Le Comptoir
(Liège, 20 En Neuvice)
fait un travail
de dénichage essentiel◊
Des mots (bien) ainsi
mis sur nos gilets
qui jaunissent aussi
sur nos climats
défaillants◊
Le bien,
quand la main ne sait
ce qu'elle cherche,
c'est qu'elle trouve◊
Elle met la main dessus,
en quelque sorte◊
Parce que cette plume
fait partie de celles
auxquelles une vibration
se reconnait◊

1 12 18

L'ordre pairé en soi
fait au matin une quiétude
qui le dynamise◊

La travée féminise le couloir,
paralyse les rangs
& explose les bords
en une pyrolyse des contours
qui peut banaliser les théâtres◊


Hivernales citadines
faiblement ajourées -
comme détourées
sur l'épaisse
matière noire
 
L'excellente revue de la Société Astronomique de Liège
publie dix numéros par an avec, notamment, ces éphémérides
documentées◊ Les photos qu'elle diffuse dans ses pages s
ont tout bonnement époustouflantes◊
Chaque fois, s'y abymer... 

 


Statistiques

Membres
17
Articles
3057
Compteur de clics
2675305

Recherche