03 01 19
Les atterrements d'économistes sont des puissances qui devraient les faire agir davantage que leurs collègues terrorisés par les diktats qui les dépassent & les paralysent♣ Les sources des terreurs qui les animent tou·te·s divergent: les premiers sont mûs par une terreur née de l'intérieur; les seconds sont rendus passifs par leur obéissance aveugle aux soi-disants lois intangibles du Marché♣ Nul parlement ne les a votées; elles sont (é)dictées de l'extérieur & proviennent de la diktature mondialisée des Marchés♣

Les premiers sont centrés sur leur terreur intérieure qui leur fait bien diagnostiquer les sources des erreurs mais ils peinent à se saisir de voies salvatrices♣ Les seconds errent & ce sont ces errements mêmes qui nous ont mis dans une mouise insurmontable, à moins d'un sursaut radical qui dégagerait les uns de la terreur née de constats trop nombreux de leurs impuissances cumulées♣

Depuis le temps qu'Alternatives Économiques prêche le changement, il aurait déjà dû avoir lieu si cela avait été l'objectif...

Une troisième voie est possible: car l'impuissance finalement délétère des un·e·s & l'obséquiosité religieuse des autres nous sont nuisibles♣

Il serait temps que certain·e·s économistes échappent à leurs terreurs entretenues pour affronter le réel complexe au lieu de gérer leur capital-sympathie♣ Car leurs terreurs sont une passion triste Il s'agit de les laisser là, à leur triste sort Les économistes devraient se mettre en puissance de contrarier par leurs actes concrets influant sur le réel les lois édictées par le marché, afin d'en proposer d'autres Il ne s'agit pas de supprimer le marché mais bien d'en transformer les lois de fonctionnement afin qu'elles profitent enfin au plus grand nombre, éclairées par une éthique sociale & environnementale solide


Statistiques

Membres
17
Articles
3145
Compteur de clics
3090482

Recherche