COVID-uités: un journal. 39e jour: dimanche 19 04

Au sortir de cette période de confinement, « il nous faudra prendre acte d'une défaite » (J. Abeille, Le veilleur du jour, 530), celle de nos libertés sacrifiées sur l'autel de leurs croyances monstrueuses en un monde où

  • les flux ont remplacé les stocks,
  • les avions, les entrepôts,
  • l'immonde, la Terre.

La distanciation asociale a ceci de bon que pendant plusieurs mois, nous apprendrons à nous déshabituer de leurs jeux, ceux qui détournaient nos regards de leurs sombres agissements contre nous. Ils ne sauront pas se réinventer, trop empêtrés dans leurs contradictions et les ficelles dans les mains de leurs maitres, les marchés, ces inhumanités que leurs machines à fric ont mises en place pour mouliner du fric à jet continu, celui-là même qu'ils puisent dans nos poches trouées pour les rediriger vers les paradis fiscaux. Après les masques, nous devrons apprendre à poser des tirettes sur nos poches... pour que l'argent, qui ne semble pas manquer, aille au bon endroit.

Les marionnettistes se sont taillé avec le fric.
La marionnette est désarticulée dans son univers aux rêves bleuis.
Refermons doucement la porte sur nos rêves enfouis &
Entamons l'abattage,

  • dans nos têtes d'abord,
  • dans notre univers carcéral ensuite,

de ces murs qui nous enserrent

& partons à la reconquête de nos libertés enfuies, sans tout détruire, sans tout renier, mais les yeux ouverts sur d'autres possibles, proches de la Terre, nous n'avons qu'elle.

(source de l'image)


Statistiques

Membres
17
Articles
3315
Compteur de clics
4276030

Recherche