Chaque chemin s’insinue à même les viscères
nues, si nues, sinueuses, si noueuses.

La vie serre au plus près ses sinuosités accidentelles.
La vie sert la porte à la serrure perdue.

Qu’importe une clef, elle serait inutile,
à la porte battante, battue, abattue, débattue.


Ce texte figure, sous le titre Porte, dans le recueil Texticules épars / Territoires


Statistiques

Membres
17
Articles
3205
Compteur de clics
3327709

Recherche