Matines, vent coupant.
Citadines, mi-journée:
émollient, le vent.

Résonances perçues;
convergences en une
arborescence étendue.

L'avant du jour,
le corps souligne le lien
à l'universelle énergie.

Wind gushes
move to the ground.
Leaves follow an oblique.

Carried astray from its tree
by the flow;
safe landing
some meters further.

La lumière, fin de jour,
soutient le regard qui s'y pose.
Pommes chues, pas déchues.

Le rêve chez ces peuples
de la forêt amazonienne
et les aborigènes du bush australien:

Voisinage.

Traits droits,
Aucun vent.
Chaque goutte

tire une note
qui diffère
d'une feuille

à l'autre.


Statistiques

Membres
17
Articles
3042
Compteur de clics
2599278

Recherche