La ténacité très ordonnée de leurs chants matinaux est une musicalité lancinante que la nature profonde de leur être à la vie rend imparable. Et pourtant incomprise... par ce jardinier professionnel qui bruite l'univers sonore proche d'un voisinage encore mort (8h du matin !). Heureusement, il est bien moins tenace à feindre un travail qu'un maigre salaire rémunèrera pourtant pour que ne se pose pas, en son esprit, la question taraudante de son inutilité pour la nature.

Sur les oiseaux, un ouvrage très éclairé:

Chez les oiseaux, « on ne trouvera pas,
ou alors ce serait une exception,
un territoire " au milieu de Nulle Part".
Ils sont toujours en coprésence d'autres territoires,
ils sont voisins. »
V. Despret, Habiter en oiseau, 160 citant une proposition de F. Darling.


Statistiques

Membres
17
Articles
3306
Compteur de clics
4189250

Recherche