Fermeté calviniste
face au laxisme indulgent
d'en face.

Spinoza le polisseur
prend le pas,
donne le la,
sans jamais être las.
Vers un monde sans dieu,
noms de dieux,
sans qu'E. Blattchen
m'ait rien demandé!

Pluralité verrouillée,
grouillante,
au plus profond d'une joie
qui peine à s'exprimer.
Pourtant en soi.

Hérétiques cathares,
aussi. Pour le Sud.
Pour ces bonhommes
errant deux par deux.
Et Bélibaste1, le dernier.

Tout se construit
dans la riposte
d'une vie.

1 Henri Gougaud, Bélibaste, éd. Points.


Recherche

Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
7344796

Aphorisme, comme ça...

« La retraite est une chose merveilleuse,
qui libère de terribles puissances.
& elle donne au silence de grandes douceurs. »
Gilles Deleuze, dans une lettre adressée à Arnaud Villani,
publiée dans L'abeille & l'orchidée, p. 149.

 

Textes récents